Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Norvège (Oslo) : Une interdiction des mines antipersonnel se prépare

05-09-1997 Communiqué de presse 34

La Conférence diplomatique d'Oslo pour une interdiction complète des mines antipersonnel, à laquelle participent actuellement 121 États, donne à la communauté internationale une excellente occasion de libérer le monde, une fois pour toutes, de ces armes épouvantables.

Ayant travaillé dans le cadre de nombreux de conflit, le CICR a été directement témoin des longues souffrances que doivent endurer les victimes de mines terrestres antipersonnel. Depuis plusieurs années déjà, il est arrivé à la conclusion que l'horreur que ces engins infligent, à travers le monde, à la population civile des pays déchirés par la guerre dépasse de très loin leur utilité militaire. Le CICR est présent en tant qu'observateur officiel à la Conférence d'Oslo, où il insiste vigoureusement sur la nécessité d'une définition claire des mines antipersonnel et d'un traité imposant une interdiction totale et immédiate sans aucune exception, réserve ou lacune.

Le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge tout entier mène campagne en faveur d'une telle interdiction depuis plus de trois ans. Au cours des premiers mois de cette année, ses efforts ont bénéficié du soutien de la Princesse de Galles, Diana, qui a défendu la cause des milliers de victimes innocentes d'Angola, de Bosnie et de bien d'autres pays. Le vice-président du CICR, Pierre Keller, représentera l'organisation aux obsèques de la Princesse de Galles ce samedi 6 septembre.