Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Indonésie : les secours se poursuivent en Irian Jaya

25-03-1998 Communiqué de presse 98/12

En dépit d'énormes contraintes logistiques, l'opération d'évaluation et de secours lancée par la Croix-Rouge indonésienne et le CICR, en novembre 1997, sur les hauts plateaux d'Irian Jaya (Indonésie), enregistre ses premiers résultats positifs. De novembre 1997 à fin janvier 1998, 15 000 personnes, victimes d'une sécheresse sans précédent, ont bénéficié d'une aide médicale et alimentaire d'urgence, acheminée par hélicoptères dans 19 localités du district de Mimika, une région montagneuse située au centre de la province. Dans cette région, malnutrition et malaria avaient fait des ravages, l'an dernier, parmi les populations d'agriculteurs ayant fui dans les forêts ou les vallées à basse altitude pour échapper aux affrontements entre l'armée indonésienne et l'OPM ( Organisasi Papua Merdeka ), un groupe de rebelles papous. 

Considérée comme désastreuse à la fin de 1997, la situation nutritionnelle et sanitaire des populations les plus vulnérables s'est peu à peu améliorée. Dans certains villages, le taux de malaria affectant les habitants est passé de 80 à 20%. Par ailleurs, les distributions régulières de riz et de biscuits riches en protéines ont permis d'éviter que les agriculteurs du district de Mimika ne consomment leurs récoltes (notamment en patates douces) avant qu'elles ne viennent à maturité.

Dès le mois de février 1998, les équipes du CICR et de la Croix-Rouge indonésienne ont orienté leur mission d'évaluation dans la région de Wamena et la vallée de Baliem, relevant du district oriental de Jayawijaya. Leurs premiers rapports indiquent que l'état médical et nutritionnel des habitants de cette zone est aussi catastrophique (famine et malaria) que celui des populations du district de Mimika. Une assistance d'urgence à l'intention de 10 000 personnes est d'ores et déjà prévue.