Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Abkhazie : des soupes populaires pour les démunis

29-01-1998 Communiqué de presse 98/04

Le programme des soupes populaires du CICR est en passe de devenir le seul moyen de survie pour plus de

7 000 personnes en Abkhazie. On compte aujourd'hui 24 cantines réparties dans la région et le nombre de leurs bénéficiaires ne cesse de croître. L'objectif est simple : offrir chaque jour à ces personnes un repas chaud et équilibré comprenant de la soupe, un plat principal, une livre de pain, du thé et du sucre. Une distribution de poisson et de savon a lieu une fois par mois et, cet hiver, chaque bénéficiaire a reçu un anorak.

Près de quatre ans après l'arrêt des combats qui opposaient la Géorgie à l'Abkhazie, la population abkhaze subit toujours les effets d'un blocus. Les besoins en secours restent immenses dans tous les domaines de la vie quotidienne, la nourriture et les soins médicaux faisant particulièrement défaut. Présent en Abkhazie depuis 1992, le CICR a constamment adapté ses programmes d'assistance pour atteindre les personnes les plus démunies. Une fois de plus, les personnes âgées, les handicapés, les membres de minorités et ceux qui ne bénéficient plus d'aucune protection sociale souffrent le plus durement de cette situation d'instabilité et d'insécurité, encore aggravée par la présence de bandes armées incontrôlables.

Lancé en 1994, le programme des soupes populaires est financé depuis septembre dernier par la Croix-Rouge finlandaise, qui a mis a disposition une déléguée en charge du projet. Une grande partie des légumes utilisés sont produits sur place dans le cadre du programme agroalimentaire du CICR, qui vise à redonner une certaine autonomie à la population.