Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Bosnie-Herzégovine: libération de prisonniers, le plan d'action du CICR n'est pas encore signé par l'un des trois anciens belligérants

09-01-1996 Communiqué de presse 96/2

Sarajevo (9 janvier 1996) - Dans le cadre de la réunion de la Commission militaire conjointe qui s'est tenue le 8 janvier à l'aéroport de Sarajevo, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a présenté aux trois anciens belligérants, conformément à l'article IX de l'annexe 1-A du Cadre général de l'accord de paix sur la Bosnie-Herzégovine, un plan d'action pour la libération et le transfert de prisonniers actuellement détenus en relation avec le conflit en Bosnie-Herzégovine.

Selon ce plan d'action,

- le CICR aura un accès intégral et sans restriction à tous les lieux où sont détenus des prisonniers, ainsi qu'à tous les prisonniers, afin de déterminer, après s'être entretenu sans témoin avec ceux-ci, la destination ultérieure de chacun d'eux;

- la libération de quelque 900 prisonniers aura lieu les 15 et 16 janvier 1996;

- les prisonniers concernés sont tous ceux qui ont déjà été notifiés par les parties le 4 janvier et tous ceux dont le CICR a ensuite ajouté le nom aux listes établies.

Au cours d'une réunion qui a duré cinq heures, le plan a été accepté par les représentants de HVO (Hrvatskog Vijeca Obrane) et de VRS (Vojske Republike Srpske). Le représentant de l'ABIH (Armije Republike Bosne i Hercegovine) a pour sa part fixé des conditions qui devront être remplies avant qu'il n'appose sa signature.

Le CICR fera tout son possible pour que toutes les parties libèrent tous les prisonniers, dans les délais convenus, comme cela est prévu dans les dispositions pertinentes de l'accord de paix, signé par les parties le 14 décembre à Paris.