• Envoyer
  • Imprimer

Le CICR, 1939-45: assistance sur la côte atlantique

20-02-2005

Comment le CICR est venu en aide à la population civile des îles anglo-normandes occupées par l’Allemagne et des villes côtières contrôlées par l’Allemagne après le jour J.

Dès juin 1940. les îles britanniques de la Manche, situées au large des côtes de Normandie, sont occupées par l'armée allemande. De 1940 à 1944, le CICR y envoie des colis que lui fournit la Croix-Rouge britannique. Toutefois, en 1944, après la libération de la France, la situation de ces îles devient très alarmante : elles sont toujours occupées par l'armée allemande, désormais totalement coupée de ses arrières, et qui vit entièrement sur les ressources locales ; celles-ci sont d'autant plus insuffisantes que les dernières récoltes ont été catastrophiques.
 
Le CICR obtient l'accord des autorités allemandes et britanniques pour ravitailler ces îles avec l'un de ses navires, le SS Vega. Durant   l'hiver 1944-1945, il effectue cinq voyages entre Lisbonne et les ports de Jersey et Guernesey. Chaque voyage est accompagné de délégués du CICR qui contrôlent les distributions de secours.

  Le sort de la population civile  

Lors de la libération de la France, en été 1944, les garnisons allemandes des ports de Lorient, Saint-Nazaire, La Rochelle, Royan et Dunkerque sont encerclées par les forces alliées, et la situation de la population civile restée sur place est très précaire.
 
A la demande du gouvernement français, le CICR tente de la ravitailler ; il lui faut obtenir pour cela l'accord des autorités allemandes et négocier des trêves, afin que ses délégués puissent franchir les lignes et acheminer les secours (par bateau, par route ou par chemin de fer). Quelque 2.300 tonnes de vivres sont ainsi envoyées et distribuées au cours de sept opération s.