Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Îles Salomon : une opération de secours difficile

06-10-2000 Communiqué de presse 00/38

La semaine dernière, le personnel du CICR basé à Honiara a porté secours à quelque 300 personnes déplacées sur l'île éloignée de Sikaiana, située dans la partie la plus inaccessible des îles Salomon. Il a distribué des semences, des outils de jardinage, du matériel de pêche, des vivres et des médicaments aux résidents, qui ne sont pas approvisionnés régulièrement de l'extérieur et ont vu leur population augmenter considérablement avec l'arrivée de déplacés fuyant les combats sur l'île de Guadalcanal. Les habitants de l'île de Sakaiana vont ainsi pouvoir cultiver des jardins d'appoint et pêcher davantage.

Il n'y a pas de service de transport régulier entre Sikaiana et les autres îles. Les délégués ont atteint l'île à bord du navire du CICR, le Princess 2 , après un voyage de 24 heures par une mer agitée. L'équipe comprenait un médecin, qui a soigné 25 patients – qui représentent un pourcentage important de la population. Il a appris plus tard qu'il était le premier médecin à venir sur l'île depuis de nombreuses années. Une femme qui souffrait de complications parce qu'au terme de sa grossesse a été évacuée vers l'hôpital d'Honiara à bord du Princess 2 , qui retournait vers la capitale. Les contractions ont débuté alors que le navire arrivait à destination, et une petite fille est née peu après. Elle s'appelle Princess.

Malgré les difficultés extrêmes qu'ils ont rencontrées pour débarquer sur les plages en raison de la forte houle, les délégués du CICR, qui travaillent avec le personnel et les volontaires de la Croix-Rouge des îles Salomon, on t pu mener à bien des opérations de secours dans les Marau Sounds et le long de la Weather Coast de Guadalcanal, où 3000 déplacés ont été enregistrés. À plusieurs reprises, les distributions ont dû être interrompues provisoirement après que le navire du CICR eut été submergé par les vagues et la situation jugée trop dangereuse.