Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Tadjikistan : une vallée en feu

04-12-1996 Communiqué de presse 96/48

Les forces de l'opposition ont pris le contrôle de la petite ville de Garm (au nord-est de Douchanbé) le

1er décembre 1996, rompant un cessez-le-feu établi en accord avec les représentants locaux des parties depuis plus de deux mois. Réagissant immédiatement à la reprise des combats, l'équipe du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) sur place a fourni du matériel médical d'urgence et des médicaments pour traiter les blessés de guerre. Au cœur des affrontements, les cinq délégués ont également distribué de la nourriture et des couvertures. En outre, ils ont réussi à transmettre des messages Croix-Rouge à travers les lignes de front. L'action du CICR a été bien acceptée par les deux côtés.

Des centaines de familles déplacées ont trouvé réfuge dans les nombreux villages de la vallée de Garm, elle-même divisée entre les forces du gouvernement et celles de l'opposition. Ces personnes ont fui les combats qui se déroulent sporadiquement depuis des mois dans cette région montagneuse. Une route entrecoupée de points de contrôle constitue la seule voie d'accès pour l'assistance d'urgence. Le CICR achemine celle-ci aux populations isolées tant par la topographie du pays que par le climat rigoureux et les dangers d'une guerre sans merci.

Actuellement, plus de 23 000 personnes déplacées sont régulièrement assistées par le CICR, que ce soit dans la vallée de Garm, à Douchanbé ou à Khalaikhum (Gorno-Badakhchan).