• Envoyer
  • Imprimer

L’influence des principes humanitaires sur la négociation de traités relatifs au contrôle de l’armement

30-06-1999 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 834, de Robert J. Mathews et Timothy L.H. McCormack

  Résumé de l'article " The influence of humanitarian principles in the negotiation of arms control treaties "

La Conférence de la Paix de La Haye (1899) a tenté de rendre la guerre moins cruelle par deux sortes de mesures : l’adoption de règles internationales qui protègent les victimes de la guerre, d’une part, et l’interdiction de certaines armes particulièrement cruelles ou la limitation de leur emploi, d’autre part. Les auteurs examinent l’impact de ces mesures — qu’ils qualifient d’«approche humanitaire» — sur les négociations pour un contrôle de l’armement par le désarmement. Souvent, l’interdiction pure et simple d’une arme ou la limitation de son emploi n’ont pas réussi à faire disparaître l’arme en question (par exemple, l’arme chimique). Ceci a amené la communauté internationale à chercher une solution dans le cadre des négociations pour le désarmement. Cependant, celles-ci obéissent principalement à des considérations politiques et de sécurité. Mais les auteurs font la démonstration que des réflexions d’ordre humanitaire jouent parfois un rôle important dans l’élaboration de mesures de désarmement. Des chapitres sur les décisions internationales prises en matière d’armes chimiques, biologiques et nucléaires, ou encore par rapport aux mines antipersonnel et à quelques autres armes particulièrement cruelles, mettent cette thèse en évidence.




Rubriques associées

Pages associées