Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Tadjikistan : reprise des activités du CICR

05-03-1997 Communiqué de presse 97/08

Après une interruption de ses activités durant une quinzaine de jours, au moment de la crise des otages, le CICR a repris la semaine dernière ses distributions de nourriture aux personnes déplacées dans la vallée de Vanch (Gorno-Badakhchan), ainsi que dans les centres d'accueil aux alentours de Douchanbé. L'assistance nutritionnelle et médicale aux 5 500 prisonniers a redémarré également.

Parallèlement, une équipe de délégués s'est rendue dans la région montagneuse de Tavildara pour y évaluer les besoins d'une population isolée par les rigueurs du climat et cruellement affectée par les combats de l'automne 1996. Le programme de secours du CICR au Tadjikistan pour l'année 1997 couvre les besoins de quelque 30 000 personnes.

Les délégués ont en outre repris les visites dans les hôpitaux de Douchanbé qui traitent les blessés de guerre. À Garm, où des cas de thyphoïde se sont déclarés chez des patients venus de la capitale, ils ont rapidement fourni une information de prévention à la population et ont remis de l'assistance à l'hôpital de la ville.

Actuellement, le dispositif du CICR au Tadjikistan s'élève à 39 délégués expatriés et environ 240 collaborateurs locaux, répartis entre la délégation de Douchanbé et les bureaux de Garm et de Khorog.