Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Cameroun : assistance médicale aux grands brûlés

18-02-1998 Communiqué de presse 98/07

Lorsque, samedi dernier, les wagons d'un train transportant de l'essence hautement inflammable, renversés par une collision avec un autre convoi, ont explosé dans un quartier populaire de Yaoundé, les premiers bilans ont fait état de 120 morts et de quelque 150 grands brûlés. En effet, l'explosion a eu lieu quatre heures après la collision, lorsque de nombreuses personnes s'étaient déjà rassemblées près des wagons pour tenter de récupérer l'essence dans des récipients de fortune.

Les volontaires de la Croix-Rouge camerounaise se sont immédiatement portés sur les lieux et ont procédé à l'évacuation des blessés vers les hôpitaux. La Croix-Rouge camerounaise a également mis en place un bureau chargé de coordonner les recherches et d'informer les familles des victimes. Les délégués du CICR, quant à eux, ont remis à l'hôpital central des médicaments et du matériel médical pour grands brûlés.

La France a envoyé du personnel et des secours médicaux pour assister les médecins camerounais, tandis que le CICR fournira encore 400 poches de sang pour venir en aide à quelque 200 blessés.

Dès aujourd'hui, mercredi 18 février, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, en collaboration avec la Croix-Rouge camerounaise, va mettre en place une assistance alimentaire et un service de soutien psychologique aux familles des victimes et aux survivants.