Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Soudan : de nombreux blessés de guerre

11-05-2000 Communiqué de presse 00/17

La reprise des combats dans plusieurs régions du sud du Soudan a entraîné un afflux massif de blessés vers l'hôpital chirurgical de Lokichokio (nord du Kenya). Le 2 mai, l'hôpital – qui a une capacité de 560 lits – abritait 646 patients.

« Il s'agit là du nombre de personnes le plus élevé que nous ayons jamais eu à soigner à Lokichokio », précisait Pierre Gratzl, coordonnateur santé et secours pour le Soudan de l'institution. « Les deux équipes chirurgicales de l'hôpital réalisaient 20 opérations par jour, ajoutait-il. Rien que pour le mois d'avril, 381 interventions ont été pratiquées, tandis que pendant la même période, 312 nouveaux patients ont été admis – la moyenne ne dépassant pas les 240.»

En plus des services fournis par l'hôpital de Lokichokio, le CICR a récemment mis en place une équipe chirurgicale mobile. Un chirurgien, un anesthésiste et une infirmière instrumentiste apportent leur soutien à des hôpitaux du sud du Soudan dans les deux camps, en formant du personnel à la chirurgie de guerre. Jusqu'à présent, l'équipe a déployé ses activités à Wau, à Billing et à Marial Low ; elle doit ensuite se rendre dans d'autres endroits. Deux autres équipes chirurgicales du CICR poursuivent leur travail à l'hôpital universitaire de Juba.