Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Fédération de Russie (Nord-Caucase) : pas d'accès aux détenus

17-04-1996 Communiqué de presse 96/15

Depuis le début de l'année et alors que les combats reprenaient dans la république de Tchétchénie, le CICR n'a plus eu la possibilité de voir les personnes détenues par les autorités fédérales russes. Les délégués sont extrêmement préoccupés par le sort de ces personnes, notamment de celles qui ont été arrêtées suite aux affrontements de Samashki et de Bamout. Ils ont multiplié les démarches pour accéder au " point de filtration " de Grozny, ainsi qu'à d'autres lieux de détention hors de Tchétchénie. Mais actuellement, l'accord obtenu des hautes autorités à Moscou n'a pas été suivi d'effet. L'année dernière, les délégués avaient pu visiter près de 700 personnes aux mains des parties et détenues en relation avec le conflit.

En revanche, le 12 avril dernier, les délégués ont finalement été autorisés à pénétrer dans le village de Samashki, où les destructions, très importantes, n'ont pas épargné l'hôpital. Le CICR a immédiatement lancé un programme d'assistance et de distribution d'eau en faveur des 3 000 personnes restées sur place.