Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Fédération de Russie/Nord-Caucase : le CICR demande instammentque les civils soient respectés

28-10-1999 Communiqué de presse 99/58

Genève (CICR) — Tandis que les hostilités s'intensifient à Grozny et dans les environs ainsi que dans d'autres villes de la république de Tchétchénie, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est vivement préoccupé par le sort de la population civile prise au piège de la violence.

Le CICR exhorte tous ceux qui prennent part aux combats à respecter le droit international humanitaire. Il leur demande instamment de respecter et de protéger les civils en leur donnant la possibilité de quitter les zones de conflit, de ne pas lancer d'attaques indiscriminées qui sèment la terreur dans la population et de ne pas utiliser de civils à des fins militaires. Le CICR rappelle également à tous ceux qui sont engagés dans les hostilités qu'ils doivent pouvoir être clairement distingués des civils. En outre, il demande instamment à tous ceux qui participent aux combats de veiller à ce que les personnes capturées et détenues soient traitées avec humanité, de faire en sorte que les blessés et les malades soient soignés, de protéger les hôpitaux et le personnel médical, et de respecter les emblèmes de la croix rouge et du croissant rouge. En outre, le CICR estime qu'il est impératif que des secours humanitaires pour les civils et les blessés puissent être acheminés en Tchétchénie.

En dépit de l'aggravation des conditions de sécurité, l'équipe de collaborateurs locaux du CICR à Grozny, travaillant conjointement avec la Croix-Rouge russe, a continué jusqu'ici à fournir une assistance, essentiellement aux établissements médicaux.