Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Le CICR déplore et condamne deux graves incidents de sécurité

15-01-1998 Communiqué de presse 98/02

Le CICR déplore et condamne deux graves incidents de sécurité survenus à trois jours d'intervalle. À Sri Lanka, dans la nuit du 9 au 10 janvier, M. Gnapiragasam Thimoty Raveenthiran, qui gardait les locaux de la sous-délégation à Vavuniya, a été assassiné dans l'exercice de ses fonctions. Lundi 12 janvier, M. Sylvain Mutombo, chauffeur employé par la délégation de Kinshasa (République démocratique du Congo), a également été victime d'un meurtre dans l'exercice de ses fonctions. Les deux hommes étaient mariés et pères de famille.

Ces deux incidents, qui ont eu lieu dans des endroits géographiquement éloignés, sont le fait d'éléments criminels armés. Ils illustrent une insécurité croissante pour le personnel humanitaire dans certains contextes opérationnels. Cette question préoccupe de plus en plus le CICR. L'institution a réagi en renforçant des mesures de sécurité déjà draconiennes dans les lieux à risque. En outre, de tels drames montrent la nécessité, pour tous ceux impliqués de près ou de loin dans des opérations d'aide humanitaire, d'intensifier la réflexion entamée à cet égard et de la mener rapidement à son terme.