Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

République Centrafricaine : visites à des soldats rebelles et des civils détenus

16-01-1997 Communiqué de presse 97/02

Le 8 janvier, un délégué du CICR a visité 46 personnes détenues à Bangui par la gendarmerie centrafricaine, dans le contexte de la mutinerie en cours depuis la mi-novembre 1996. Ces personnes, parmi lesquelles figurent neuf  militaires rebelles, avaient été capturées par les forces françaises lors de l'opération menée par celles-ci le 5 janvier dernier, avant d'être remises à la gendarmerie nationale. Depuis, une partie des civils ont été relâchés, mais les militaires sont toujours prisonniers.

Le délégué du CICR a relevé l'identité de chaque détenu et a pu s'enquérir de son état de santé. Des volontaires de la Croix-Rouge centrafricaine se rendent chaque jour à la gendarmerie pour apporter aux détenus une assistance alimentaire et des produits d'hygiène de base.

Ces visites sont effectuées avec l'autorisation du ministre de la Défense nationale, dans le cadre d'un accord passé en 1992 entre la République centrafricaine et le CICR, qui autorise ce dernier à visiter régulièrement les personnes détenues dans le pays pour des raisons de sécurité.