• Envoyer
  • Imprimer

Les voix de la guerre : Appel solennel

30-09-1999 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 835

Appel lancé à l’occasion de la célébration du 50e anniversaire des Conventions de Genève de 1949

Les Conventions de Genève, universellement reconnues, ont été adoptées dans cette ville il y a 50 ans aujourd’hui. Les États disaient alors leur refus de voir se répéter les horreurs sans précédent de la Seconde Guerre mondiale.

Depuis lors, ces Conventions ont épargné d’innombrables souffrances mais n’ont pu empêcher que des millions de victimes innocentes soient broyées par les conflits armés qui déchirent notre planète.

Souvent bafoués et violés, les Conventions de Genève et les principes qui les fondent gardent néanmoins toute leur valeur et leur actualité.

C’est l’opinion de milliers d’individus qui, à travers le monde, ont souffert de la guerre dans leur chair et leur esprit. Hommes, femmes, enfants, ils se sont exprimés sur leur expérience, leurs préoccupations et leurs attentes: ils sont les voix de la guerre. Leurs espoirs, ce sont aussi nos convictions.

Réunis à Genève, nous lançons à tous les citoyens, peuples et gouvernements de ce monde un Appel solennel. Nous leur demandons:

  • de refuser la fatalité de la guerre et de lutter sans relâche contre ses causes profondes;

  • d’exiger de tous ceux qui sont engagés dans des conflits armés et de tous ceux qui peuvent influer sur leur cours d’assurer le respect des principes élémentaires d’humanité et des règles du droit international humanitaire;

  • d’épargner aux civils les affres de la guerre;

  • de développer l es relations entre individus, peuples et nations sur les fondements des Conventions de Genève:
     

le respect de la dignité humaine en toutes circonstances;

la compassion pour ceux qui souffrent;

la solidarité.

Nous sommes convaincus que le mépris de ces principes constitue le ferment de la guerre et que leur respect facilite le retour à la paix.

À l’aube d’un nouveau millénaire, engageons-nous tous ensemble pour leur défense et ouvrons la voie de l’espoir aux nouvelles générations.




Pages associées