• Envoyer
  • Imprimer

Rédaction de la Revue : Jacques Meurant prend sa retraite

29-02-1996 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 817, de Cornelio Sommaruga

  M. Cornelio Sommaruga   , Président du Comité international de la Croix-Rouge  

A la fin de l'année 1995, le Comité international de la Croix-Rouge a pris congé de Jacques Meurant, rédacteur en chef de la Revue internationale de la Croix-Rouge depuis 1986. Au terme d'une carrière de plus de trente ans au service du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, dont dix ans à la tête de la Revue , M. Meurant part pour une retraite bien méritée.

Après une formation universitaire en lettres et en sciences politiques et une période d'activité professionnelle dans l'enseignement, Jacques Meurant travaille d'abord à la Croix-Rouge française. En 1962, il est engagé à Genève au secrétariat de la Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge (aujourd'hui: Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge). Il y assume pendant de longues années la fonction de conseiller spécial du secrétaire général pour les questions statutaires et juridiques. Succédant à Jean Pictet, il est nommé directeur de l'Institut Henry-Dunant en 1979. Au début de 1986, le CICR fait appel à Jacques Meurant pour lui confier la rédaction en chef de la Revue internationale de la Croix-Rouge , après le départ de Michel Test uz.

Ce fut un bon choix. Sous la direction du nouveau rédacteur en chef, la Revue connaît un développement réjouissant. Sur le plan de la substance d'abord: la table des matières des dix volumes annuels préparés par Jacques Meurant présente des thèmes d'une grande richesse. La Revue élargit également son audience, en ajoutant aux versions française, anglaise, espagnole et allemande une édition en langue arabe et, récemment encore, une autre en langue russe. Tout en suivant la ligne tracée par d'illustres prédécesseurs, comme Gustave Moynier ou Jean-Georges Lossier, Jacques Meurant développe la Revue pour en faire un moyen de communication efficace entre les différentes composantes du Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, les gouvernements des Etats parties aux Conventions de Genève, le monde universitaire et, c'est important, les volontaires qui s'engagent pour la cause de la Croix-Rouge.

Dans ce dernier numéro, préparé par Jacques Meurant, la Revue publie la chronique des réunions du Conseil des Délégués et de la XXVIe Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui se sont tenues à Genève entre le 1er et le 7 décembre 1995. Quelle heureuse coincidence! En relatant les débats et en publiant les résolutions prises par la XXVIe Conférence et le Conseil des Délégués, Jacques Meurant a pu, une fois encore, couvrir l'ensemble des thèmes qui préoccupent aujourd'hui le Mouvement. Qui d'autre, en effet, aurait été mieux placé que lui pour en établir la synthèse?

Au nom du Comité, je tiens à remercier chaleureusement Jacques Meurant pour sa précieuse contribution à la promotion des idéaux de la Croix-Rouge.

VIVE VALEQUE!