Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Afghanistan : largages de secours : faire face malgré la météo

18-02-1998 Communiqué de presse 98/07

Des milliers de familles afghanes sont désormais prises en charge par les organisations humanitaires présentes à Rostak, localité proche de l'épicentre du séisme qui a frappé, le 4 février dernier, le nord-est de l'Afghanistan. Les distributions de vivres et de matériel de secours touchent à présent la population de 16 des 27 villages les plus gravement atteints par le tremblement de terre. Le dispositif mis en place par le CICR et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge comprend actuellement 25 spécialistes, dont 16 expatriés.

Au cours de ces dernières 48 heures, le mauvais temps et d'abondantes chutes de neige ont encore compliqué l'acheminement des secours, notamment par voie aérienne. Le lundi 16 février, le CICR a cependant réussi à organiser, au départ de Peshawar (Pakistan), un quatrième vol à destination de Kwajag'har, aéroport situé à 80 km à l'ouest de Rostak. Cette rotation a permis d'amener du personnel (six délégués) et du matériel (tentes, couvertures, nattes, vêtements) pour renforcer l'infrastructure mise en place sur les lieux mêmes du séisme. Le même jour, un avion Hercules affrété par le CICR a quitté Bruxelles à destination de Peshawar, d'où un largage de matériel de secours devrait être organisé sur Rostak si les conditions météo le permettent. Cet avion, qui dispose d'une capacité de largage de 16 tonnes, sera mis à disposition des diverses agences onusiennes participant aux opérations de secours. Le Programme alimentaire mondial, notamment, dispose d'importants stocks de nourriture dans la région. Parallèlement, de nombreux convois se sont dirigés vers Rostak par la route.

Sur le pl an médical, la phase d'urgence est passée : en dix jours, plus de 600 blessés ont été stabilisés dans le petit hôpital de la ville, où un programme de vaccination est en cours afin de limiter les risques d'épidémie. L'accueil et l'hébergement des sans-abri se poursuivent par ailleurs dans les bâtiments publics de Rostak, et 5 800 personnes ont trouvé refuge dans sept centres d'hébergement de la localité. Le nombre total des personnes déplacées à la suite du tremblement de terre est estimé à 15 000. Le dernier bilan fourni par les autorités locales faisait état de 4 750 morts.

Le plan d'action mis en œuvre par le CICR pour une période de deux mois prévoit l'acheminement vers Rostak de farine (300 tonnes), de riz (144 tonnes), de haricots (108 tonnes), d'huile végétale (57 tonnes) et de biscuits protéinés (10 tonnes). Le matériel de secours en attente de largage comprend 20 000 couvertures, 2 000 tentes, 2 000 bâches en plastique, 3 000 jerricans et, pour le chauffage, 1 500 poêles et 45 tonnes de charbon.