Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Le CICR déplore le meurtre d'un de ses collaborateurs à Sri Lanka

12-01-1998 Communiqué de presse 98/01

Genève (CICR) — Dans la nuit du 9 au 10 janvier 1998, M. Gnapiragasam Thimoty Raveenthiran, garde des bureaux de la sous-délégation du CICR à Vavuniya (Sri Lanka), a été assassiné dans l'exercice de ses fonctions. Les locaux de la sous-délégation ont été cambriolés et saccagés. Entré au CICR en juin 1997, M. Raveenthiran était âgé de 37 ans. Il laisse une femme et deux enfants.

Dès la découverte du corps, le 10 janvier, les autorités militaires et la police ont commencé leur enquête. La dépouille mortelle a été transportée à l'hôpital de Vavuniya avant d'être remise à la famille. Une cérémonie funéraire s'est déroulée le lendemain, dimanche 11 janvier 1998, en présence, notamment, des nombreux amis et collègues du défunt, ainsi que du chef de la délégation du CICR à Sri Lanka.

Le CICR déplore ce tragique événement. Il est présent à Sri Lanka depuis 1989, où il agit en qualité d'intermédiaire neutre entre les parties au conflit. Ses activités traditionnelles consistent à visiter les personnes privées de liberté, à rétablir le contact entre membres de familles dispersées, à fournir une assistance à la population civile et à faire connaître aux belligérants les règles du comportement au combat.