Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Inde : rapport de visites du CICR à des détenus du Jammu-et-Cachemire

03-07-1996 Communiqué de presse 96/26

Le CICR a officiellement soumis au gouvernement indien, le 26 juin 1996 à New Delhi, un premier rapport relatif à ses conclusions préliminaires consécutives à une série de visites de centres de détention où des militants cachemiriens sont incarcérés. Ces visites ont eu lieu conformément à un protocole d'accord signé le 22 juin 1995. Celui-ci stipulait que le CICR serait autorisé à visiter toutes les personnes arrêtées, détenues ou emprisonnées en relation avec la situation prévalant dans l'État du Jammu-et-Cachemire. Le rapport soumis aux autorités indiennes couvre la période du 30 octobre 1995, date du début des visites, au 15 avril 1996.

Pendant cette période, les délégués du CICR ont eu accès à 2 234 détenus. Ils ont effectué 36 visites 27 lieux de détention, y compris des prisons centrales situées hors du Jammu-et-Cachemire, où certains des militants sont détenus.

Les rapports du CICR portant sur ses visites de lieux de détention sont des documents confidentiels destinés uniquement aux autorités auxquelles ils sont soumis. Le ministre indien de l'Intérieur, M. K. Padmanabhaiah, a déclaré : " Les recommandations contenues dans le rapport du CICR portent sur le traitement et l'interrogatoire des détenus, les conditions générales de détention et les installations médicales dont les détenus disposent. Les recommandations ont trait également à la nécessité d'allouer des budgets spécifiques, afin de créer des infrastructures suffisantes pour héberger correctement tous les détenus, d'améliorer l'entretien des lieux de détention et d'assurer des soins médicaux appropriés aux détenus " .