Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Fédération de Russie/Nord-Caucase : aide aux déplacés et aux autres victimes

14-10-1999 Communiqué de presse 99/41

Tandis que les nouvelles hostilités qui ont éclaté en république de Tchétchénie entrent dans leur troisième semaine, des dizaines de milliers de personnes fuyant les combats ont continué à affluer en Ingouchie voisine. Le nombre des personnes déplacées qui se trouvent dans cette petite république dépasse maintenant largement les 100 000, selon des sources officielles.

Si de nombreuses personnes ont été hébergées par des habitants tout au début de la crise, celles qui sont arrivées plus tard vivent sous la tente dans de petits camps au long de la frontière tchétchène tandis que certaines n'ont pas le moindre abri.

La semaine dernière, une équipe de cinq expatriés du CICR s'est rendue à Naltchik (Kabardino-Balkarie) pour intensifier les programmes d'assistance dans les régions du Nord-Caucase affectées par la récente évolution de la situation. Ces activités sont menées conjointement par les sections locales de la Croix-Rouge et par du personnel du CICR. Les conditions de sécurité précaires dans la région rendent plus difficile la tâche des membres du personnel humanitaire, qui doivent faire face aux besoins des victimes tout en limitant les risques pour eux-mêmes.

À la fin de la semaine dernière, en Ingouchie, près de 4 000 personnes nouvellement déplacées avaient bénéficié des distributions de secours non alimentaires assurées par la section ingouche de la Croix-Rouge et le personnel local du CICR. En outre, avec le soutien du CICR, la section ingouche de la Croix-Rouge a commencé a produire plusieurs milliers de pains par jour pour les déplacés les plus vulnérables. En effet, tous les secours du CICR et de la Croix-Rouge locale sont destinés principal ement aux personnes qui vivent en plein air.

Parallèlement, en Tchétchénie, le CICR a renforcé ses stocks médicaux à Grozny pour pouvoir les fournir aux hôpitaux de la république qui soignent les blessés.

Enfin, des stocks supplémentaires de vivres ont été acheminés au Daghestan pour les personnes récemment déplacées de Tchétchénie, au nombre de près de 10 000, ainsi que pour d'autres qui sont sur place depuis le mois d'août.

Outre ces programmes d'urgence, le CICR continue à soutenir les sections locales de la Croix-Rouge qui mènent des programmes sociaux en faveur de quelque 40 000 personnes dans dix républiques et autres régions du Nord-Caucase.

Les stocks de secours du CICR sont centralisés à Naltchik. Actuellement, ils comprennent des colis de vivres, des ustensiles de cuisine, des jerrycans, des bougies et des bâches de plastique, en quantités suffisantes pour 75 000 personnes. En outre, 40 tonnes de biscuits protéinés et autres secours d'urgence devraient arriver sous peu.