• Envoyer
  • Imprimer

Prévenir et limiter la souffrance en cas de conflit : le rôle de la profession médicale

30-09-2000 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 839, de Vivienne Nathanson

  Résumé de l'articl e : Preventing and limiting suffering should conflict break out: the role of the medical profession

 

Prévenir et limiter la souffrance, tel est le rôle principal de la profession médicale. Dans cet article, l’auteur décrit les tâches spécifiques qui incombent au personnel médical, en particulier aux médecins, en situation de conflit ou de guerre. Après avoir examiné, notamment, la position du médecin face à la politique, la neutralité du personnel médical et les possibilités qu’il a d’influencer le choix des méthodes et moyens de guerre que feront les belligérants, l’auteur définit les trois rôles que le médecin peut et doit assumer :

  • mettre à disposition ses connaissances professionnelles et son expérience afin de limiter la souffrance des victimes de conflits armés ;

  • sur la base de l’expérience acquise lors de conflits, tenter de réduire tout ce qui peut provoquer la souffrance ;

  • tenter d’influencer l’opinion publique en luttant contre le risque de tomber dans le piège de la guerre " propre " , par des témoignages sur le vrai visage de la souffrance qu’elle engendre.

Avec son expérience professionnelle unique et l’autorité que lui confère sa tâche, le médecin peut, mieux que quiconque, tenter de rendre la guerre moins cruelle.




Pages associées