Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Soudan : le programme de réhabilitation se poursuit à Yirol

26-10-2000 Communiqué de presse 00/41

Deux ans après la famine qui avait sévi dans la majeure partie du Sud-Soudan, la situation s'est améliorée. Les institutions humanitaires, qui avaient engagé une lutte acharnée pour assurer la survie de centaines de milliers de personnes déplacées, continuent cependant leur aide, les conditions de vie restant difficiles. Le CICR concentre ainsi ses activités sur des programmes de réhabilitation et de prévention dans le domaine de la santé.

À Yirol, dans le Western Equatoria State, ainsi que dans ses environs immédiats, les délégués du CICR ont construit ou réhabilité une quarantaine de puits pour améliorer l'accès à l'eau potable. Des campagnes de vaccination, notamment contre le tétanos et la fièvre jaune, ont lieu quotidiennement dans la plupart des villages de la région. La population est prévenue quelques heures à l'avance par des appels diffusés par haut-parleur.

Des soins spécifiques sont dispensés aux femmes enceintes, afin de leur permettre d'accoucher dans les meilleures conditions d'hygiène possibles et de réduire les risques de mortalité néonatale. Une clinique abritant une dizaine de lits a été construite sur l'emplacement de l'ancien hôpital de Yirol, qui avait été partiellement détruit par les bombardements. Le CICR évacue par avion, sur son hôpital de Lokichockio, au Kenya, les malades ou les blessés jugés trop gravement atteints pour être soignés sur place. L'hygiène est un élément particulièrement important et des cours de sensibilisation sont organisés pour la population. Ces programmes, qui attirent un nombreux public, ont lieu aussi bien dans la zone tenue par le Mouvement/Armée populaire de libération du Soudan (SPLM/A) que dans la région sous contrôle gouvernemental.