Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Colombie : assistance à grande échelle

21-12-2000 Communiqué de presse 00/49

Ils ne savent plus où aller. Ils sont circonscrits à un périmètre limité. Ils, ce sont les dizaines de milliers de déplacés des régions rurales de Colombie. Le conflit dure depuis bientôt cinquante ans et les multiples tentatives de paix ont, jusqu'à présent, toutes échoué. Cette population vulnérable est coupée de ses débouchés économiques pour des raisons de sécurité. En effet, se rendre sur le territoire sous contrôle d'une partie adverse pour écouler fruits, légumes ou coupes de bois équivaut à être considéré comme collaborateur potentiel de ce groupe.

Le CICR se rend régulièrement auprès de ces populations, au prix de longues heures de trajet, à pied, à cheval ou en barque. Une partie du programme consiste à organiser des campagnes de vaccination et à prodiguer des soins médicaux. En outre, la population est sensibilisée aux problèmes liés à l'hygiène, afin de prévenir les risques d'épidémies.

Le CICR fournit également une assistance alimentaire de base (riz, haricots, huile, sel), des outils et des semences pour permettre aux déplacés d'acquérir une certaine autonomie. Pour ces gens, souvent séparés de leurs proches, l'échange de messages Croix-Rouge est l'unique possibilité de maintenir les liens familiaux.

Actuellement, une cinquantaine d'expatriés et plus de 200 employés nationaux s'emploient à soulager cette population meurtrie. Le CICR compte, outre la délégation de Bogotá, douze sous-délégations et trois bureaux.