Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Rencontre entre le Croissant-Rouge palestinien et le Magen David Adom pour discuter de la protection des services sanitaires

21-12-2000 Communiqué de presse 00/48

   

De gauche à droite : Angelo Gnaedinger, CICR, délégué général pour l'Europe, l'Amérique du Nord et le Moyen-Orient, Dr Younis Al-Khatib, président du Croissant-Rouge Palestinien, Dr Moshe Melloul, président du Magen David Adom, Werner Kaspar, CICR, chef des opérations Moyen-Orient et Afrique du Nord, Karim Bensiali, Fédération, directeur du département Moyen-Orient et Afrique du Nord.

Genève (CICR) – Le président du Magen David Adom (bouclier-de-David rouge) en Israël, le Dr Moshe Mellod, et le président du Croissant-Rouge palestinien, M. Younis Al-Khatib, se sont rencontrés à Genève les 20 et 21 décembre à l'invitation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et en présence de représentants de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Ils ont discuté des difficultés auxquelles leurs organisations respectives sont confrontées dans leurs opérations de secours et ont convenu de mesures pratiques à prendre pour intensifier leur coopération. Leur but était de faire en sorte que les blessés et les malades reçoivent une assistance et que les services sanitaires et le personnel médical soient protégés de manière adéquate.

Le Croissant-Rouge palestinien et le Magen   David Adom ont décidé de renforcer leur coopération opérationnelle pour améliorer l'accès aux établissements médicaux et assurer la liberté de mouvement de tous les services sanitaires. L'échange régulier d'informations entre les deux organisations sera maintenu pour faire face à tous incidents futurs. Ils ont convenu de faire de nouveaux efforts pour faire connaître les droits et devoirs du personnel sanitaire à toutes les personnes impliquées dans les violences ainsi qu'aux communautés locales. En outre, les deux organisations s'occuperont activement de promouvoir ces principes auprès de leurs autorités respectives.

Compte tenu des conséquences humanitaires dramatiques de la situation actuelle pour la population civile, le Magen David Adom , le Croissant-Rouge palestinien et le CICR ont souligné combien il était important de respecter le droit international humanitaire, notamment les Conventions de Genève.

Werner Kaspar, chef des opérations du CICR pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, qui a présidé la rencontre, a estimé que les discussions représentaient « un progrès significatif en vue d'aider les personnes dans le besoin et d'intensifier la coopération mutuelle ».