Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Sri Lanka : transfert de dépouilles mortelles

10-05-2001 Communiqué de presse 01/18

Pendant trois jours, du 28 au 30 avril, le CICR a contribué, en tant qu'intermédiaire neutre, au transfert des dépouilles mortelles de 64 membres de l'armée sri-lankaise tués au cours des tout récents combats opposant les forces gouvernementales sri-lankaises au LTTE (Tigres de libération de l'Eelam tamoul). Les corps ont été remis au CICR par le LTTE dans la région de Wanni ; ils ont ensuite été transportés vers le sud, à travers les lignes de front qui séparent les belligérants et remis aux autorités militaires à Vavuniya. Le 30 avril, les corps de dix combattants du LTTE étaient remis au CICR par l'armée sri-lankaise sur la péninsule de Jaffna et acheminés vers Pallikudah, à travers la lagune qui sépare la péninsule du reste du pays, pour y être remis au LTTE.

À Sri Lanka, comme dans d'autres pays, le CICR utilise son statut d'institution neutre pour restituer les dépouilles mortelles de combattants et de civils aux parties concernées qui le lui demandent. Ainsi, depuis le début de l'année 2000, il a transféré les dépouilles de 273 membres des forces de sécurité sri-lankaises et de 334 membres du LTTE.

Le CICR est présent à Sri Lanka depuis 1989. Il dispose actuellement de 52 expatriés et de 342 collaborateurs sri-lankais, répartis dans sa délégation de Colombo et dans les douze bureaux que compte l'institution dans le nord et l'est du pays.