Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Le CICR présente son Rapport d'activité 2000 à Nairobi

06-07-2001 Communiqué de presse 01/25

     

     
   
     
        Genève (CICR) – Augmentation du nombre de conflits armés dans le monde et défis toujours plus grands pour les acteurs humanitaires, proximité avec les victimes et priorité à la sécurité : tels ont été les thèmes majeurs abordés aujourd'hui à Nairobi par Jean-Daniel Tauxe, directeur des opérations du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en présentant le Rapport d'activité 2000 de l'institution. C'est la première fois dans l'histoire du CICR que cet important document est présenté hors de Suisse.
 
Le choix de Nairobi (Kenya) témoigne de l'importance que revêt pour le CICR le continent africain, où il mène près de 50% de l'ensemble de ses activités dans le monde et auquel il a consacré l'année dernière plus de 40% de ses dépenses opérationnelles. Par ailleurs, la proximité avec les victimes, le fait d'être présent là où la souffrance et le dénuement exigent des actes, sont la meilleure façon de répondre aux besoins des plus démunis.
 
Après deux événements dramatiques récents – l'assassinat de six collaborateurs du CICR dans l'est de la République démocratique du Congo, fin avril 2001, et la mort d'un copilote du CICR au Soudan, début mai, la sécurité des représentants d'organisations humanitaires demeure plus que jamais au centre des préoccupations de l'institution. « Les délégués du CICR acceptent les risques liés à leurs activités mais les attaques barbares, comme celle survenue en République démocratique du Congo, sont inacceptables car elles menacent, à terme, l'ensemble du travail humanitaire », a souligné avec force Jean-Daniel Tauxe.
 
Toutefois, malgré l'étendue et la complexité croissantes des conflits, le CICR observe que l'accès aux victimes a été meilleur en 2000 que dans le passé. Il poursuit ses efforts pour alléger les souffrances des victimes où qu'elles se trouvent, conscient de la nécessité de trouver des réponses toujours plus ingénieuses aux problèmes humanitaires et avec la volonté de ne pas céder aux multiples difficultés que posent les conflits.
   
Rapport d'activité CICR 2000