• Envoyer
  • Imprimer

Le premier Prix Nobel de la Paix (1901)Candidatures d'Henry Dunant, de Gustave Moynier et du CICR

30-06-2001 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 842, de André Durand

  André Durand, ancien délégué du CICR, est l’auteur de l’Histoire du Comité international de la Croix-Rouge, De Sarajevo à Hiroshima, Institut Henry- Dunant, Genève, 1978, et de plusieurs articles publiés dans la Revue.  

     

  * * *  

Il y a cent ans, le Prix Nobel de la Paix fut attribué conjointement à Henry Dunant et à Frédéric Passy, rendant ainsi hommage à deux aspects conjugués de la lutte contre la guerre, l’atténuation de ses effets par la création du Mouvement de la Croix-Rouge, et l’abolition de ses causes par la propagation des idées pacifistes. C’était la première fois que cette prestigieuse distinction était dévolue. La deuxième moitié du XIXe siècle avait vu se développer les sociétés de la paix et les organisations humanitaires. On peut imaginer l’embarras du comité du Parlement norvégien (Storting), chargé de l’attribution du Prix, devant le nombre et la qualité des candidats, qui tous, à des titres divers, auraient mérité d’être nommés. Le Comité international de la Croix-Rouge se présenta également, à titre collectif, la même année qu’Henry Dunant, tandis que Gustave Moynier fit à son tour acte de candidature lors des années suivantes. Nous examinerons ci-après les circonstances qui ont entouré ces diverses présentations.

 
 
    pdf fileTexte intégral  (79 kb -  Aide
     


Pages associées