Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Bosnie-Herzégovine : enseignement du droit international humanitaire

19-10-2001 Communiqué de presse 01/41

Le CICR a récemment organisé une conférence de quatre jours à Sarajevo sur l'enseignement du droit international humanitaire dans les universités, conférence qui a rencontré un très vif succès.

La conférence, qui s'est achevée le 11 septembre, a réuni une quarantaine de professeurs et d'étudiants de troisième cycle de Bosnie-Herzégovine, de Hongrie, d'Albanie et de la République fédérale de Yougoslavie, Kosovo y compris. C'était une première pour la délégation du CICR à Sarajevo.

Des experts venus d'Irlande, de Genève et de Macédoine ont présenté des exposés sur divers aspects du droit international humanitaire, les activités de diffusion du CICR et les liens existant entre le droit humanitaire et les droits de l'homme. Le clou de la manifestation a été un débat qui avait pour thème «L'enseignement du droit international humanitaire peut-il être intégré de manière significative dans les programmes des universités de la région, et si oui, de quelle manière ? ». Au terme de quatre heures d'une discussion enrichissante, les participants ont conclu par un « oui » retentissant.

Parmi la dizaine de professeurs qui participaient à la conférence, certains ne s'étaient pas vus depuis que la région avait été déchirée par la guerre. Grâce au climat convivial dans lequel s'est déroulée la réunion, ils ont pu renouer des liens professionnels et discuter de leurs activités et de leurs projets.

Un participant originaire de Belgrade a profité de l'occasion pour visiter la faculté de droit de l'université de Sarajevo, où il avait lui-même étudié avant la guerre. « C'est la première fois que j'y retournais », a-t-il précisé par la suite avec un large sourire. « J'avais envie de revoir le lieu où j'avais soutenu ma thèse. »

« Cette conférence a été une excellente occasion d'examiner la question de l'enseignement du droit international humanitaire avec un public de choix », a déclaré Balthasar Staehelin, chef de la délégation du CICR à Sarajevo.

La conférence s'est achevée par un cocktail offert par l'ambassade de Suisse et le CICR. La réception a eu lieu dans une galerie de photos de Sarajevo, qui abritait une exposition de photos sur le thème de la guerre et de ses conséquences dans la région. Dans son discours de bienvenue, l'ambassadeur de Suisse, Heidi Tagliavini, récemment entrée en fonction, aévoqué le rôle crucial du droit humanitaire dans les efforts visant à faire respecter la vie et la dignité humaine dans les situations de conflit et d'après-conflit.