• Envoyer
  • Imprimer

La politique du CICR à l'égard des réfugiés et des populations civiles déplacées à l'intérieur de leur propre pays

30-09-2001 Article, Revue internationale de la Croix-Rouge, 843, de Françoise Krill

  Résumé de l'article " The ICRC’s policy on refugees and internally displaced civilians "

Depuis sa fondation en 1863, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge — et plus particulièrement le CICR — s’est préoccupé du sort des réfugiés et des populations civiles déplacées à l’intérieur de leur propre pays. La Croix-Rouge est ainsi à l’origine de la création d’une structure qui s’intéresse au sort des réfugiés sur le plan international et au centre de laquelle se trouve aujourd’hui le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. L’article porte principalement sur le défi relativement nouveau que doit relever la communauté internationale, à savoir le déplacement des personnes à l’intérieur de leur propre pays. En guise de conclusion, l’auteur en appelle à la communauté internationale et aux institutions chargées de la protection des réfugiés et des personnes déplacées pour qu’elles veillent à ce que les intérêts de ces personnes soient sauvegardés en tout temps, à l’intérieur de leur propre pays, et que l’efficacité de l’aide dont elles ont besoin soit toujours garantie.




Pages associées