Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Sierra Leone : promouvoir le droit international humanitaire

14-02-2002 Communiqué de presse 02/07

Depuis des années, le CICR apporte son soutien à la Sierra Leone, État partie aux Conventions de Genève et à leurs Protocoles additionnels, dans la diffusion du droit international humanitaire et de ses principes auprès des soldats des forces armées de la République de Sierra Leone ( Republic of Sierra Leone Armed Forces , RSLAF) et d'autres groupes. Plus de 8 000 soldats ont ainsi appris les règles de base du comportement au combat dans le cadre d'un programme britannique de formation à court terme qui s'est terminé fin septembre 2001.

Dans un premier temps, afin de former des instructeurs au droit des conflits armés au sein des RSLAF, une « formation des formateurs » a eu lieu récemment dans leur centre de formation des RSLAF à Benguema, à 33 km au nord-est de Freetown. Ce cours, auquel ont participé 55 officiers de rangs différents appartenant à plusieurs unités, bataillons et brigades, était organisé par le CICR, sous les auspices des RSLAF et de l'International Military Advisory and Training Team (équipe internationale de conseil et de formation militaires)

L'objectif était de transmettre les connaissances et les compétences requises pour enseigner aux soldats et aux sous-officiers les éléments essentiels du droit international humanitaire. Les participants ont été encouragés à faire des exposés à titre expérimental et ont appris à utiliser des outils didactiques simples tels que le tableau à feuilles mobiles et les études de cas. Les exercices, notamment de formation sur le terrain, ont permis de mettre la théorie en pratique et ont constitué le point d'orgue du cours. Le CI CR les considère en effet comme faisant partie d'un processus qui a pour but de réduire progressivement son rôle dans la diffusion du droit de la guerre dans les RSLAF et de permettre à ceux qui ont été formés de prendre la relève. Toutefois, sur l'invitation des bataillions et des brigades, le CICR continuera à donner ponctuellement des séances d'information sur le rôle qu'il joue en tant qu'institution humanitaire impartiale et neutre dans les situations de conflit armé.

Pendant le cours à Benguema, deux officiers des RSLAF ont reçu une bourse pour suivre une formation militaire avancée sur le droit des conflits armés à l’Institut international de droit humanitaire de San Remo (Italie). Le CICR espère qu'ensuite, ils rédigeront un syllabus sur le sujet qui sera inclus dans toutes les formations données au centre de formation des RSLAF.