Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Côte d'Ivoire : appel du CICR au respect des principes humanitaires

22-09-2002 Communiqué de presse

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est préoccupé par les conséquences humanitaires découlant de la situation actuelle en Côte d'Ivoire.

En coopération avec la Croix-Rouge de Côte d'Ivoire, le CICR a commencé à répondre aux besoins des victimes. Le CICR a visité les centres hospitaliers d'Abidjan qui ont accueilli des blessés et leur a fourni du matériel médical et de premier secours. Par ailleurs, une évaluation de la situation des déplacés à Abidjan a été entamée. La Croix-Rouge de Côte d'Ivoire a mis sur pied des comités de crise à Abidjan, Daloa, Korhogo et Bouaké qui suivent de près l'évolution de la situation.

Dans le cadre de la crise actuelle, et conformément à son mandat, le CICR rappelle à tous les porteurs d'armes qu'ils ont l'obligation de respecter les principes fondamentaux du droit humanitaire. Ils doivent notamment faire en tout temps la distinction entre la population civile et ceux qui participent directement aux hostilités, ainsi qu'entre les biens civils et les objectifs militaires.

Toutes personnes quelles qu'elles soient qui ne participent pas directement aux hostilités - y compris celles qui sont hors de combat parce qu'elles sont blessées, détenues ou malades - doivent être traitées avec humanité et sans discrimination.

Enfin, le CICR rappelle que le personnel, les établissements et les moyens de transport sanitaire, notamment ceux arborant l'emblème de la Croix-Rouge, doivent être respectés. En particulier, le CICR demande aux autorités concernées et à tous ceux qui participent aux violences à faciliter le travail de ses délégués ainsi que des vol ontaires de la Croix-Rouge de Côte d'Ivoire.