• Envoyer
  • Imprimer

Quelle est la relation du CICR avec les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ?

15-11-2012 FAQ

Les composantes du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge souscrivent à des principes fondamentaux communs, mais n’ont pas de liens hiérarchiques. Dans les situations de conflit, le CICR joue un rôle directeur et oriente l’action de ses partenaires.

Ce que font les Sociétés nationales : À l’intérieur de leurs pays respectifs, les Sociétés nationales sont des organisations autonomes, travaillant avec du personnel professionnel et des volontaires ayant suivi une formation. Elles mènent leurs activités humanitaires suivant les besoins locaux, et conformément à leurs statuts et à la législation nationale.
 

Quand un conflit éclate : Le CICR et la Société nationale conviennent des modalités de leur coopération en faveur des victimes. En vertu d’un accord signé en 1997 (Accord de Séville), le CICR assume un rôle directeur dans les zones de conflit.

Domaines de compétences du CICR : Le CICR est particulièrement compétent en matière de droit international humanitaire, de rétablissement des liens familiaux, de préparation aux situations de conflit et d’intervention en cas de conflit. Dans tous ces domaines, il contribue au développement des Sociétés nationales.

Reconnaissance de nouvelles Sociétés : Le CICR a pour responsabilité statutaire de vérifier que toutes les Sociétés nationales remplissent certaines conditions. Une fois qu’une Société a été reconnue, il n’a pas d’autorité directe sur elle.

Mobilisation d’un soutien : Une grande partie de l’action du CICR en faveur des victimes des conflits armés bénéficie du soutien des Sociétés nationales, qui fournissent un financement et/ou du personnel. Les Sociétés qui en ont les moyens contribuent en ou tre au développement de celles qui ont besoin d’une assistance, afin de renforcer le Mouvement dans son ensemble.

Élaboration de stratégies : Le CICR, toutes les Sociétés nationales et leur Fédération internationale se réunissent tous les deux ans pour se prononcer sur des sujets d’intérêt commun (Conseil des Délégués). Tous les quatre ans, ils se réunissent dans le cadre de la Conférence internationale avec les gouvernements des États signataires des Conventions de Genève.

  Voir aussi: Revue internationale de la Croix-Rouge (juin 1998) - Cooperation between National Societies and the International Committee of the Red Cross: an essential and demanding partnership

 

Les réponses données dans la Foire aux questions fournissent des informations succinctes sur des problèmes souvent complexes. La terminologie employée n’a pas de valeur juridique particulière.