• Envoyer
  • Imprimer

Travailler au CICR : diversité des profils et des missions

01-01-2009

La politique du CICR en matière de ressources humaines, et toute l'information nécessaire pour les futurs collaborateurs de l'institution.

Au service de l’action humanitaire


Réf. CD-E-00064 
               

Disposer d’un personnel de qualité est fondamental pour permettre au CICR de mener à bien la mission humanitaire qui lui est confiée par la communauté internationale. Le CICR appuie son action sur plus de 11'000 collaboratrices et collaborateurs, qui travaillent sur le terrain dans l’une de ses 70 représentations dans le monde.

Cet imposant dispositif en ressources humaines fait aujourd’hui du CICR l’une des plus importantes organisations humanitaires d’urgence active dans les zones de conflits armés et de violences.

Les collaboratrices et collaborateurs du CICR exercent des responsabilités et des tâches très variées, selon leur fonction et le contexte de leur action. Ils s’efforcent d’apporter protection et assistance aux victimes des conflits: blessés, priso nniers, familles de personnes disparues, déplacés, populations civiles menacées, etc.

  Le personnel du CICR en 2009  

  12'184 collaboratrices et collaborateurs dans plus de 80 pays

Expatriés(es) : 1'453 personnes

Hommes : 56% ; Femmes : 44%  

  plus de 100 différentes nationalités

Employés(es) de délégation : 9'908 personnes

  823 collaboratrices et collaborateurs au siège, à Genève



Un travail exigeant

Le personnel du CICR accomplit un travail difficile et exigeant. Son action doit s’efforcer d’être efficace et professionnelle. Elle se déroule dans des contextes empreints de violence et de souffrance: pays frappés par la guerre et ses répercussions; situations d’après-guerre où le conflit a laissé de profondes traces dans la société.

Les collaboratrices et collaborateurs du CICR affrontent des situations délicates, tendues et parfois dangereuses. Ils interviennent dans des environnements très divers, depuis les bureaux d’un gouvernement jusqu’aux installations rudimentaires d’un camp de personnes déplacées. Ils passent sans transition d’une distribution de rations alimentaires à une négociation à haut niveau avec des autorités militaires. Ils sont en permanence en contact avec des gens de tous les milieux: puissants et démunis, victimes et agresseurs, diplomates et volontaires humanitaires.

Ce travail exige des qualités humaines qui peuvent a priori sembler antinomiques: être tenace et flexible, créatif et méthodique, curieux et discret, sensible et maître de ses émotions. Il permet un engagement personnel profond. Il offre une expérience humaine unique: contribuer directement à l’action humanitaire; exercer une profession fondée sur le savo ir et l’expérience, façonnée en permanence par l'événement.

  Sur le terrain  

     

Sur le terrain, les collaboratrices et collaborateurs interviennent à partir d’une délégation , qui est la représentation et le bras opérationnel du CICR dans un pays. Son importance et sa taille varient d’un contexte à l’autre, en fonction de l’ampleur du conflit et des activités qui sont menées.

Chaque délégation compte a sa tête un(e) chef (fe) de délégation. Il/elle coordonne l'ensemble des activités dans le pays ainsi que les contacts avec les différents interlocuteurs. Il/elle assure le lien avec le siège de l'organisation et avec les autres bureaux dans le pays (les sous-délégations). Les opérations et les problèmes rencontrés sont discutés et traités au sein de la délégation, en étroite liaison avec le siège à Genève.

  Au siège  

     

Le siège a pour fonction de soutenir les activités menées sur le terrain. Il fournit l'expertise requise dans les différents domaines d’action. Il assure l’appui politique nécessaire à l’action du CICR auprès des acteurs internationaux.

Quelques centaines de personnes travaillent au siège. Ce sont, sauf exception, des personnes expérimentées, qui connaissent les conflits et les activités du CICR. Ils ont au minimum effectué trois à cinq missions sur le terrain. Ils ont déjà occupé des responsabilités importantes ou disposent de compétences spécifiques.