• Envoyer
  • Imprimer

Administrations Publiques

11-06-2014

Depuis plusieurs dizaines d'années, la République et Canton de Genève a très généreusement contribué au budget du CICR. En 2004, les deux partenaires ont signé un accord stipulant que les contributions faites par le Canton devaient être allouées aux contextes "oubliés", c'est à dire qui ne font pas les titres des journaux mais qui néanmoins font toujours de nombreuses victimes.

Le Canton du Valais s'est engagé à soutenir les activités d'assistance du CICR dans la province du Kashmir au Pakistan depuis 2006. La décision d'un tel projet de reconstruction dans cette zone montagneuse a été motivée par le fait qu'elle ressemble en de nombreux points à ce qu'était le Valais à son origine.

Le Canton de Bâle-Campagne finance des activités d'assistance du CICR depuis 2002. En 2008 le Canton a demandé à ce que ces fonds soient consacrés aux activités au Sri Lanka.

Le Canton de Zurich finance des programmes d'assistance du CICR surtout situé dans la corne de l'Afrique, depuis l'an 2000.

La commune de Versoix prête au CICR, à titre bénévole, l'utilisation du terrain où se situe Ecogia et ce, depuis que celui-ci a été ouvert. Il s'agit donc d'un cadeau renouvelé chaque année par la ville de Versoix au CICR.

Depuis des dizaines d'années déjà, la Ville de Genève offre au CICR la libre utilisation du terrain sur lequel le siège de l'Institution est construit. D'ailleurs, chaque année, ce bail est enregistré comme un don dans la comptabilité du CICR.