Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Convention sur les armes à sous-munitions: le CICR se félicite de la signature d'un accord historique

03-12-2008 Communiqué de presse 08/225

Genève (CICR) – L'ouverture à la signature par les États de la Convention sur les armes à sous-munitions aujourd'hui à Oslo est un événement exceptionnel.

L'emploi généralisé des armes à sous-munitions depuis de nombreuses décennies a fait de multiples victimes parmi les civils et pollué de vastes étendues de terre. Cet accord historique interdit l'emploi, la production, le stockage et le transfert d’armes à sous-munitions. Il fait aussi obligation aux États de détruire leurs stocks, de dépolluer les zones contaminées et de venir en aide aux victimes des armes à sous-munitions.

Prenant la parole à la Conférence de signature à Oslo, le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Jakob Kellenberger, a déclaré : « … C'est un honneur pour le CICR d'avoir participé à ce processus extraordinaire et à un développement primordial du droit international humanitaire. Toutefois, nous sommes conscients qu’on ne pourra voir la véritable réussite qu’à la manière dont la vie des personnes et des communautés concernées aura changé dans les mois et les années à venir. Ce processus historique, dont la signature de la Convention fait partie, ne se terminera que lorsqu’on n’utilisera plus ces armes, que les stocks auront été éliminés, que les régions polluées auront été nettoyées et que les victimes auront reçu l'aide nécessaire pour reconstruire leur vie. »

Le CICR a été le témoin direct de l'impact terrible des armes à sous-munitions sur les civils. Il appuie énergiquement l'adoption de la Convention et mettra tout en œuvre pour promouvoir son universalisation et son entrée en vigueur sans délai.

  Informations complémentaires :  

  Simon Schorno, CICR Genève, tél. : +41 79 251 9302