Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Le CICR salue l'entrée en vigueur de la Convention de Kampala pour les personnes déplacées

05-12-2012 Communiqué de presse 12/234

Addis-Abeba / Genève (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) se félicite de l'entrée en vigueur, ce jeudi 6 décembre, de la Convention de l'Union africaine sur la protection et l'assistance aux personnes déplacées en Afrique, connue sous le nom de Convention de Kampala.

 

 

La Convention de Kampala est le premier traité international adopté à l'échelle de tout un continent sur la protection et l'assistance aux personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays. Cet instrument impose aux États l'obligation de protéger et d'assister les personnes déplacées du fait d'une catastrophe naturelle ou d'autres événements provoqués par l'homme comme un conflit armé. La date d'entrée en vigueur de la convention est le 6 décembre 2012, soit 30 jours après que le Swaziland, quinzième État africain à le faire, eut déposé ses instruments de ratification auprès de l'Union africaine.

« S'agissant d'un instrument juridique qui a vocation à lier tous les pays africains – soit un quart des États de la planète –, le traité représente un grand pas en avant pour la protection et l'assistance aux personnes déplacées en Afrique », déclare Bruce Mokaya Orina, chef de la délégation du CICR auprès de l'Union africaine. Le CICR œuvre à la protection de la vie et de la dignité des personnes touchées par les conflits armés et autres situations de violence. Beaucoup sont des personnes déplacées internes. Le CICR a aidé à lui seul plus de 2,2 millions de personnes déplacées en Afrique en 2010, et près de 4 millions en 2011.

« Le CICR a contribué à la rédaction de la convention et en a encouragé la ratification et sa mise en œuvre au niveau national par tous les États membres de l'Union africaine », explique Bruce Mokaya Orina. Comme la convention couvre également des situations auxquelles s'applique le droit international humanitaire (cet ensemble de règles qui visent à limiter les effets des conflits armés), le CICR est pleinement disposé à aider les États dans les efforts qu'ils déploieront en vue de la promouvoir et de l'intégrer à leur législation interne.

Informations complémentaires :
Desalegne Tadesse, CICR Addis-Abeba, tél. : +251 11 647 83 20 / 21 / 22
Jean-Yves Clémenzo, CICR Genève, tél. : +41 22 730 22 71 ou +41 79 217 32 17