Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Mali / Niger : appel de fonds pour prévenir une crise humanitaire majeure

28-02-2012 Communiqué de presse 12/40

Niamey / Genève (CICR) – Alors que la situation s'aggrave dans le Sahel, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) lance un appel de 12,3 millions de francs suisses (environ 10 millions d'euros) afin de venir en aide à quelque 700 000 personnes au Mali et au Niger et contribuer ainsi à prévenir une crise humanitaire majeure dans ces deux pays.

« Les populations sont confrontées à une double crise : l'insécurité alimentaire qui frappe l'ensemble de la région et les combats dans le nord du Mali qui provoquent des déplacements massifs de personnes », explique Boris Michel, chef des opérations du CICR en Afrique du Nord et de l'Ouest.

Les confrontations armées de ces dernières semaines dans le nord du Mali ont poussé des dizaines de milliers de personnes à fuir leur foyer dans un extrême dénuement et à chercher refuge soit à l'intérieur du Mali (au moins 60 000 personnes), soit dans des pays voisins. Ceux qui ont fui vers le Niger se concentrent au nord de la région de Tillabéry, l'une des plus exposées à la crise alimentaire, où des violences intercommunautaires ont sévi récemment.

« Ces combats ont également fait des blessés, des personnes ont été capturées et des familles séparées », ajoute M. Michel. Face à cette situation, la priorité du CICR est de pouvoir visiter les personnes détenues en relation avec les combats et d'apporter des soins aux blessés directement, par l'entremise de la Croix-Rouge malienne ou en soutenant les structures de santé existantes.

« Nous prévoyons aussi de continuer à fournir une assistance aux personnes déplacées », poursuit M. Michel. « Nous nous préparons à distribuer des vivres à 84 000 personnes et des biens de première nécessité à environ 60 000 déplacés. Des abris, de l’eau potable, des articles d'hygiène et des soins de santé seront également fournis en fonction des besoins. »

Les combats au nord du Mali fragilisent encore davantage ces régions sahéliennes déjà durement frappées par l'insuffisance des pluies et par des crises alimentaires récurrentes. « Le déficit de la production agricole et le manque de fourrage pour le bétail touchent d'innombrables familles d'agriculteurs et d'éleveurs au Mali et au Niger », précise encore M. Michel. « Certaines d'entre elles n'ont jamais pu se relever des effets de la crise subie il y a deux ans. Leur situation est particulièrement difficile. »

L'aide prévue par le CICR est destinée aux populations des régions de Kidal, Gao et Tombouctou au nord du Mali, et des régions de Tillabéry et d'Agadez au Niger. « Il s'agit non seulement de sauver des vies, mais aussi de soutenir les capacités de résilience des populations », dit M. Michel. Ainsi, il est notamment prévu de distribuer des vivres à plus de 240 000 personnes, d'acheter du bétail à un prix avantageux pour préserver les moyens d'existence de 120 000 nomades, et d'augmenter la capacité de production de 90 000 agriculteurs en leur distribuant des semences.

Les fonds demandés viendront s'ajouter aux 22,3 millions de francs suisses (environ 18,3 millions d'euros) prévus initialement pour 2012.

En plus des programmes d'urgence, le CICR déploie au Niger et au Mali des activités sur le plus long terme, notamment en faveur de personnes détenues et dans les domaines de la sécurité économique, de l'accès à l'eau et des soins de santé. Le CICR est opérationnel dans ces régions depuis 2009 et y travaille en étroite collaboration avec la Croix-Rouge malienne et la Croix-Rouge nigérienne.

Informations complémentaires :
Steven Anderson, CICR Genève, tél. : +41 22 730 20 11 ou +41 79 536 92 50
Germain Mwehu, CICR Niamey, tél. : +227 97 45 43 82


Photos

Darey-Dey Tinni, commune de Banibangou, région de Tillabéry, Niger. Distribution de vivres aux réfugiés maliens. 

Darey-Dey Tinni, commune de Banibangou, région de Tillabéry, Niger. Distribution de vivres aux réfugiés maliens.
© CICR / I. Djadi

Mangaïzé, commune de Tondikwindi, région de Tillabéry, Niger. Le CICR recense les réfugiés maliens et les rapatriés nigériens suite aux combats armés dans le nord du Mali. 

Mangaïzé, commune de Tondikwindi, région de Tillabéry, Niger. Le CICR recense les réfugiés maliens et les rapatriés nigériens suite aux combats armés dans le nord du Mali.
© CICR / S. Mamoudou

Aguélock, région de Kidal, dans le nord du Mali. Distribution de vivres aux populations déplacées. 

Aguélock, région de Kidal, dans le nord du Mali. Distribution de vivres aux populations déplacées.
© CICR / A. Aboubacrine

Tiguizéfa, commune d'Abala, région de Tillabéry, Niger. Distribution de vivres aux réfugiés maliens. 

Tiguizéfa, commune d'Abala, région de Tillabéry, Niger. Distribution de vivres aux réfugiés maliens.
© CICR / I. Djadi