Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Népal : plus de 1 400 personnes sont toujours portées disparues

30-08-2012 Communiqué de presse

Katmandou (Croix-Rouge du Népal / CICR) – Aujourd'hui, 30 août, Journée internationale des personnes disparues, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge du Népal ont publié les noms de 1 401 personnes portées disparues au cours du conflit armé interne qui a déchiré le Népal pendant dix ans (1996-2006).

Cette publication, la cinquième de ce type depuis 2007, a pour titre « Missing persons in Nepal: updated list 2012 » (Personnes disparues au Népal : liste mise à jour – 2012). Elle a été présentée par des proches de certains des disparus lors d'un événement rassemblant des représentants du National Network of Families of Disappeared and Missing Nepal (NEFAD, Réseau national népalais des familles des disparus), du gouvernement, d'organisations des droits de l'homme et des médias, entre autres.

« Publier ces noms, c'est avant tout reconnaître la souffrance de 1 401 familles au Népal qui cherchent toujours à savoir ce qu'il est advenu de proches disparus », explique Sylvie Thoral, cheffe de la délégation du CICR à Katmandou. « Le gouvernement a pris des mesures concertées pour fournir des secours et un soutien aux familles des personnes disparues, mais des efforts restent à faire pour élucider le sort de ces personnes et savoir où elles se trouvent. »

« Nous exprimons notre solidarité à toutes les familles qui sont encore à la recherche de proches, » déclare Dev Ratna Dhakhwa, Secrétaire général de la Croix-Rouge du Népal. « Nous espérons que cette publication sera comme un appel qui incitera les autorités à prendre de nouvelles mesures concrètes pour répondre aux besoins des familles des disparus. »

En l'absence de toute reconnaissance légale du statut particulier des personnes disparues, les familles sont confrontées à des difficultés quotidiennes et se débattent avec les diverses procédures administratives et juridiques qu'elles doivent accomplir pour pouvoir reprendre le cours de leur vie. « Les familles des disparus n'ont pas encore le statut légal dont elles auraient besoin pour résoudre des problèmes bureaucratiques et juridiques tels que ceux que pose notamment le transfert de biens », précise Mme Thoral.

Selon les dispositions du droit international humanitaire, les autorités sont tenues de prendre toutes les mesures pratiquement possibles pour élucider le sort des personnes portées disparues, et de transmettre aux familles toutes les informations dont elles disposent.  Ce n'est qu'ainsi qu'il sera mis fin à la terrible angoisse de l'incertitude, et que les familles pourront pleurer la perte de leurs proches et aller de l'avant dans leur vie.
Le CICR et la Croix-Rouge du Népal travaillent en étroite collaboration avec plusieurs autres organisations ainsi qu'avec le ministère de la Paix et de la Reconstruction pour répondre aux besoins économiques, psychologiques, sociaux et juridiques de milliers de proches de personnes disparues.  

Informations complémentaires :

Anita Devkota, CICR Katmandou, tél. : +977 9851074295 ou +977 1 4107157 / 4107279
Valery Mbaoh Nana, CICR Katmandou, tél. : +977 9851034638 ou +977 1 4107157 / 4107279
Dibya Poudel, Croix-Rouge du Népal, tél. : +977 9841699068 ou +977 1 4285089


Photos

Bureau de la Croix-Rouge du Népal à Katmandou. Lors de la  

Bureau de la Croix-Rouge du Népal à Katmandou. Lors de la "29ème Journée internationale des personnes disparues", des proches de personnes disparues au Népal présente la liste des personnes disparues publiée par le CICR et la Croix-Rouge du Népal.
© CICR / Deb Raj Limbu

Bureau de la Croix-Rouge du Népal à Katmandou. Des proches de personnes portées disparues, des représentants du réseau national népalais des familles de disparus (NEFAD), du gouvernement, d'organisations des droits de l'homme et des médias réunis à l'occasion de la  

Bureau de la Croix-Rouge du Népal à Katmandou. Des proches de personnes portées disparues, des représentants du réseau national népalais des familles de disparus (NEFAD), du gouvernement, d'organisations des droits de l'homme et des médias réunis à l'occasion de la "29ème Journée internationale des personnes disparues".
© CICR / Deb Raj Limbu

Gulariya, district de Bardia. Les familles des personnes disparues ont défilé lors d'une manifestation conduite par une association de victimes du conflit (Conflict Victim Committee – CVC), portant une grande banderole présentant des photos des personnes disparues dans le district de Bardia. 

Gulariya, district de Bardia. Les familles des personnes disparues ont défilé lors d'une manifestation conduite par une association de victimes du conflit (Conflict Victim Committee – CVC), portant une grande banderole présentant des photos des personnes disparues dans le district de Bardia.
© CICR / Deb Raj Limbu