Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Niger : un centre orthopédique rénové pour les handicapés et les victimes de conflits

12-09-2012 Communiqué de presse 12/183

Niamey (CICR) Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et les autorités nigériennes ont inauguré le 12 septembre 2012 le Centre d’Appareillage Orthopédique de l'Hôpital National de Niamey, au Niger. Après plusieurs mois de rénovation, les nouvelles installations remplacent l'ancien atelier orthopédique dont les capacités étaient largement dépassées.

"Les besoins sur toute l'étendue du pays sont énormes", estime Jean-Nicolas Marti, chef de délégation CICR pour le Niger et le Mali. "L'appareillage des personnes touchées par le dernier conflit au nord du Niger, notamment celles blessées par des mines, est une des raisons de l'ouverture de ce centre", poursuit M. Marti. A terme, le centre bénéficiera à des milliers de patients au Niger mais aussi dans les pays voisins comme le Mali.

Selon les chiffres de l'OMS 1,5% de la population aurait besoin de réadaptation et 0,5% aurait besoin d’un appareillage.  Pour le Niger cela signifierai qu’environ 240'000 nigériens ont besoin de réadaptation et que parmi eux 80'000 personnes requièrent un appareillage. Pourtant, les structures orthopédiques ont fermé leurs portes les unes après les autres. Celles existantes ne sont plus opérationnelles par manque de matériel, de ressources humaines et en raison d'une technologie mal adaptée au contexte.

Le nouveau centre comporte une salle de machines, de montage, un magasin et un espace pour la rééducation physique. Un dortoir est en phase de rénovation. Les installations permettront de fournir des services de réadaptation adaptés et de renforcer l'expertise locale en matière de fabrication de prothèses et autres aides à la mobilité. Grâce à un accord de collaboration signé en janvier 2012 entre l’Hôpital National de Niamey et le CICR, ce dernier s'engage sur une période de 5 années (2012-2016) à accompagner le centre vers son autonomie et à assurer la formation du personnel.

"Il est essentiel d’augmenter les capacités en ressources humaines du Niger dans la technologie orthopédique", estime M. Marti. En effet, seuls trois techniciens qualifiés (diplôme CAT II) travaillent dans le pays pour des besoins évalués à 24'000 patients par an.  

Pendant la période de rénovation, le CICR a déjà offert aux techniciens et à leurs assistants un stage de perfectionnement d’un mois, en mars et avril 2012, dans la technologie dite de « polypropylène » à l'École Nationale des Auxiliaires Médicaux (ENAM) de Lomé au Togo. Des modules de spécialisation courts de 3 semaines dispensées par l'ENAM sont aussi sponsorisés par le CICR à travers son Fonds Spécial en Faveur des Handicapés (FSH). Une formation plus formelle et diplômante de trois années est offerte à une personne cette année et à deux personnes l’année prochaine.  Des formations en gestion et administration sont également prévues.

Informations complémentaires :
Germain Mwehu, CICR Niamey, tél. : +227 97 45 43 82 ou +223 76996375