Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Nigéria : amélioration nécessaire de la mise en oeuvre du droit humanitaire en Afrique de l’Ouest

08-10-2012 Communiqué de presse 12/198

Abuja (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a demandé aujourd'hui aux parlementaires de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Abuja (Nigéria), d’œuvrer à une meilleure mise en œuvre du droit international humanitaire dans la région.

« Le droit international humanitaire est essentiel pour la protection des civils dans les conflits armés contemporains, et les États doivent faire davantage pour le mettre en œuvre », a déclaré Zoran Jovanovic, chef de la délégation du CICR au Nigéria. S'exprimant lors de la deuxième session de 2012 du Parlement de la CEDEAO, il a ajouté : « Le CICR encourage les États qui ont ratifié les traités de DIH à passer de la théorie à la pratique et à intégrer ces traités dans leur législation nationale. »

Des rapports étroits existent entre le Parlement de la CEDEAO et les États membres de la CEDEAO qui jouent un rôle vital en matière de ratification des instruments de DHI et d’application de ces instruments par les gouvernements.

Le CICR et le Parlement de la CEDEAO coopèrent à la promotion du DIH en Afrique de l'Ouest en encourageant la ratification des traités de DIH et l’incorporation de leurs dispositions dans le droit national.

Informations complémentaires :
Aleksandra Matijevic Mosimann, CICR Abuja, tél. : +234 9 461 96 13 ou +234 703 595 41 68