• Envoyer
  • Imprimer

Pakistan : les activités du CICR se poursuivront à une échelle réduite

28-08-2012 Communiqué de presse 12/170

Genève/Islamabad (CICR) – Suite à l'évaluation approfondie de ses activités à laquelle il a procédé après le meurtre à Quetta, en avril 2012, de Khalil Rasjed Dale, responsable de l'un de ses programmes de santé, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a réaffirmé sa volonté de poursuivre son action au Pakistan, mais avec une ampleur réduite.

« Nous sommes prêts à continuer d'aider les personnes qui ont besoin d'assistance, notamment les blessés et les handicapés physiques, pour autant que notre personnel puisse travailler dans des conditions adéquates », a expliqué Paul Castella, chef de la délégation du CICR à Islamabad.

« Ces prochaines semaines, nous coordonnerons avec les autorités pakistanaises la reprise de nos services de santé dans la mesure où la situation le permettra, et notamment la réouverture de notre hôpital chirurgical de Peshawar, fermé après le meurtre de notre collègue », a-t-il précisé.

Le CICR poursuivra son partenariat avec le Croissant-Rouge du Pakistan et son soutien aux services de réadaptation physique, notamment à Peshawar et Muzaffarabad. Il continuera en outre d'apporter de l'aide aux familles de Pakistanais détenus à l'étranger qui cherchent à rétablir et maintenir le contact avec leurs proches. Enfin, il conservera des ressources logistiques au Pakistan pour soutenir ses opérations dans le pays, en Afghanistan et dans l'ensemble de la région.

Le CICR a, par contre, décidé de mettre fin à toutes ses autres activités en faveur de la population touchée par la situation actuelle dans les provinces du Baloutchistan et de Khyber Pakhtunkhwa ainsi que dans les zones tribales sous administration fédérale. L'organisation cessera aussi toutes ses visites aux détenus dans le pays. De ce fait, ses bureaux dans le Sindh – où le travail de relèvement après les inondations est maintenant achevé – et à Quetta sont en cours de fermeture.

« Ayant travaillé au Pakistan pendant plus de 60 ans, nous savons que certaines de ces décisions auront des conséquences négatives pour les personnes vulnérables dans plusieurs régions, a déploré M. Castella. Mais nous devons tenir compte des défis auxquels sont confrontés nos collaborateurs et adapter nos activités en fonction de cette situation. »

Le CICR est à l'œuvre au Pakistan depuis 1947, fournissant des soins de santé, des services de réadaptation physique et d'autres formes d'assistance aux victimes de la violence et des catastrophes naturelles.
.

Informations complémentaires :
Albert Madrazo, CICR Islamabad, tél. : +92 300 850 81 38
Najum-ul-Saqib Iqbal, CICR Islamabad, tél. : +92 300 852 91 08
Arshad Mahmood  Yusufzai, CICR Peshawar, tél. : +92 346 590 09 29
Bijan Frederic Farnoudi, CICR Genève, tél. : +41 22 730 21 80 ou +41 79 536 92  59

 

Ecouter l'interview audio du chef des opérations du CICR en Asie du Sud