Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Zimbabwe : contribuer à réduire l’impact des mines antipersonnel

17-07-2012 Communiqué de presse 12/150

Harare (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a fait don d’équipement de protection et de matériel médical aux autorités zimbabwéennes afin de soutenir les opérations de déminage dans le pays.

« Nous avons fourni ces articles pour contribuer à réduire les dangers que représentent les mines antipersonnel, qui continuent de mutiler et de tuer des personnes et des animaux d’élevage des années encore après la fin des combats », a indiqué Pascal Cuttat, chef de la délégation régionale du CICR à Harare. « Au Zimbabwe, les mines sont un héritage du conflit armé qui a eu lieu dans les années 70. »

En février, le CICR a signé un accord d’un an avec le gouvernement zimbabwéen pour former des personnes au déminage et les équiper. Depuis lors, il a formé 39 officiers de l’armée nationale du Zimbabwe aux normes internationales de l’action antimines (International Mine Action Standards), et leur a enseigné les meilleures pratiques et les gestes de premiers secours afin de les aider à améliorer, dans leurs activités d’enlèvement et d’élimination des mines antipersonnel, la sécurité, la qualité et la productivité.

« Les assortiments d’équipement de protection, les trousses médicales pour les cas de traumatisme et les détecteurs de mines antipersonnel que nous fournissons sont essentiels pour renforcer la capacité du gouvernement zimbabwéen de remplir ses obligations internationales concernant l’enlèvement et la destruction de toutes les mines antipersonnel dans le pays, a noté M. Cuttat. Nous maintiendrons notre appui technique auprès du centre zimbabwéen de lutte contre les mines (Zimbabwe Mine Action Centre) et des membres de son personnel, le temps qu’ils mettent en pratique les connaissances qu’ils ont acquises durant la formation et qu’ils utilisent dans leurs opérations le matériel que nous leur avons donné. »

En partenariat avec les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le CICR mène des activités de déminage, fournit des conseils avisés et organise des formations dans 27 pays à travers le monde, dans le but de réduire les conséquences humanitaires de la contamination par les armes.

Le CICR travaille au Zimbabwe depuis 1975. Dans le pays et dans toute la région, il s’efforce de porter protection et assistance aux victimes du conflit armé et d’autres situations de violence, de faire connaître le droit international humanitaire et d’en promouvoir le respect des règles et des principes. Il s’emploie aussi à aider les Sociétés nationales de la Croix-Rouge à se préparer à toute éventuelle situation d’urgence.

Informations complémentaires :
Tendayi Sengwe, CICR Harare, tél. : +263 772 24 09 60