Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Côte d'Ivoire : un atelier pour améliorer les conditions de détention

31-01-2013 Communiqué de presse 13/11

Abidjan (CICR) – Les 31 janvier et 1er février 2013, un atelier organisé par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le ministère de la Justice, des droits de l'homme et des libertés publiques de Côte d'Ivoire a réuni les responsables des établissements pénitentiaires du pays, des représentants ministériels et des délégués du CICR.

L'objet de cet atelier était de discuter des conditions de détention et de réfléchir à des solutions concrètes aux problèmes rencontrés dans les établissements pénitentiaires ivoiriens.

« Cet atelier s'inscrit dans le cadre du dialogue continu que le CICR entretient avec les autorités ivoiriennes dans le but de contribuer à l'amélioration des conditions de détention », explique Georges Comninos, chef de la délégation régionale du CICR à Abidjan.

Les échanges ont essentiellement porté sur la santé publique en milieu carcéral. Les principaux sujets évoqués ont été l'accès aux soins et à l'eau, l'habitat et l'hygiène, le régime alimentaire des détenus et la surveillance de leur état nutritionnel.

« Nous avons voulu offrir une plateforme d'échange entre toutes les personnes concernées par la gestion pénitentiaire dans les différents ministères, notamment ceux de la Justice, de la Santé, de l'Économie ou de la Construction. Au cours de ces deux journées, les participants ont pu discuter de solutions concrètes et adaptées à des problèmes qui ont été identifiés par les responsables pénitentiaires eux-mêmes », précise Monique Crettol, coordonnatrice du département Protection de la délégation régionale du CICR à Abidjan.

Dans le cadre des visites qu'il effectue dans les lieux de détention de Côte d'Ivoire, le CICR suit plus particulièrement les personnes arrêtées en relation avec la crise postélectorale ou de façon plus large, avec la sécurité de l'État. L'objectif de ces visites est de veiller à ce que les détenus soient traités avec humanité et dans le respect de leur dignité, indépendamment des raisons qui ont motivé leur détention. En 2012, plus de 7 900 détenus ont ainsi bénéficié de la visite des délégués du CICR dans 69 lieux de détention provisoires et permanents sur l’ensemble du territoire.

Informations complémentaires :
Layal Horanieh, CICR Abidjan, tél. : +225 09 399 404
Wolde-Gabriel Saugeron, CICR Genève, tél. : +41 22 730 31 49 ou +41 79 244 64 05