Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Ouzbékistan : le CICR décide de mettre fin aux visites aux détenus

12-04-2013 Communiqué de presse 13/64

Tachkent / Genève (CICR) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a décidé de mettre un terme à ses visites aux détenus en Ouzbékistan, après les avoir interrompues pendant plusieurs mois.

« En Ouzbékistan, nous ne sommes pas en mesure de suivre nos procédures de travail habituelles quand nous visitons des détenus pour évaluer leurs conditions de détention et le traitement qui leur est réservé », a indiqué Yves Daccord, directeur général du CICR. « En conséquence, nous ne pouvons pas agir sur les problèmes humanitaires, ce qui rend toute visite inutile. » Le directeur général a souligné que la décision de mettre fin aux visites des lieux de détention n’est prise qu’en de très rares occasions, et jamais à la légère.

Partout dans le monde, le CICR visite des détenus en vue d'améliorer leur situation et de soulager leurs souffrances.

« Visiter tous les détenus qui relèvent du mandat du CICR et s'entretenir avec eux en privé – sans témoin – sont des conditions indispensables pour leur assurer une protection efficace », a précisé M. Daccord. « Les visites doivent avoir un impact réel sur les conditions de détention, et le dialogue avec les autorités détentrices doit être constructif. Ce n’est pas le cas en Ouzbékistan. »

En Ouzbékistan, le CICR a visité des détenus entre 2001 et 2004, durant une période d'essai de six mois en 2008, et de 2009 à octobre 2012.

Il poursuivra ses activités de promotion du droit international humanitaire auprès des autorités, des forces armées et des milieux universitaires dans le pays, et continuera d'aider la Société du Croissant-Rouge de l'Ouzbékistan à se préparer aux situations d’urgence.

Informations complémentaires :
David-Pierre Marquet, CICR Genève, tél. : +41 22 730 25 02 ou +41 79 536 92 48
Pierre-Emmanuel Ducruet, CICR Tachkent (pour l’anglais, l’espagnol, le français et le russe), tél. : +998 93 399 03 20