Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Gabon : un atelier pour améliorer la santé publique en milieu carcéral

22-04-2013 Communiqué de presse 13/62

Libreville (CICR) – De hauts responsables des prisons gabonaises et des autorités nationales compétentes se réunissent aujourd'hui à Libreville en vue de discuter des défis et moyens pour améliorer le système de santé dans les lieux de détention du pays. Il s'agit du premier séminaire national sur la santé publique en milieu carcéral organisé conjointement par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le ministère de la Justice du Gabon.

La gestion de la santé en milieu carcéral et la mise en place de mesures curatives et préventives adéquates constituent un défi majeur pour de nombreux États. Depuis 1870 et de par son mandat, le CICR s'efforce d'améliorer la situation des personnes privées de liberté et de développer des relations de travail constructives avec les autorités nationales compétentes, afin de mettre en place les mesures nécessaires pour assurer des conditions de détention conformes aux normes nationales et aux standards internationaux applicables.

En 2012, le CICR et les autorités gabonaises ont procédé à une évaluation des conditions de détention dans les établissements du pays, qui a permis de recenser les défis auxquels ces derniers étaient confrontés. Le rôle du CICR dans cette action était d'accompagner l'administration pénitentiaire gabonaise dans son effort de développement et d'amélioration du système de santé en milieu carcéral. À l’issue de l’évaluation, un plan d'action a été élaboré conjointement par le CICR et les autorités compétentes.

C’est dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan d'action que la délégation régionale du CICR pour l'Afrique centrale organise, en coopération avec le ministère de la Justice du Gabon, un séminaire sur la « Santé publique en détention », qui se tient à Libreville du 22 au 24 avril 2013.

Ce séminaire verra la participation des ministres de la Justice et de la Santé, de hauts responsables de l'administration pénitentiaire des neuf établissements du pays, ainsi que d’experts du CICR dans les domaines de la santé, de l'hygiène et de l'assainissement. Durant les trois jours du séminaire, les séances de travail viseront à approfondir la réflexion sur les défis et les réponses à apporter en matière d'accès aux soins (notamment pour les personnes atteintes de maladies contagieuses) ainsi que sur les maladies infectieuses, l'accès aux médicaments et le rôle du médecin en milieu carcéral, l'alimentation et la nutrition, l'habitat, l'eau, l'hygiène et l'assainissement.

Le CICR est une organisation neutre et indépendante, qui a la mission exclusivement humanitaire de protéger la vie et la dignité des victimes de conflits armés et d'autres situations de violence, et de leur porter assistance. Créé en 1863, il est à l'origine du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge.

Informations complémentaires :
Maria Puy Serra, CICR Yaoundé, tél. : (+237) 99 41 65 79