Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Liban : les familles des disparus sont toujours dans l'incertitude

20-06-2013 Communiqué de presse

Beyrouth (CICR) – Les besoins des familles des personnes portées disparues par suite des conflits armés qui ont déchiré le Liban à partir de 1975 demeurent largement insatisfaits, selon les conclusions d'un rapport du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) présenté aujourd'hui aux associations familiales et aux organisations non gouvernementales

« Des milliers de familles de personnes portées disparues ont eu leur vie en suspens pendant des décennies », déclare Bénédicte L'Eplattenier, déléguée du CICR chargée des questions relatives aux personnes disparues au Liban.

« Les familles ont reçu peu de soutien, elles ont souffert en silence, attendant des nouvelles qui ne sont jamais venues. Même plusieurs années après la disparition d'un être cher, le plus important et le plus urgent pour ces familles, c'est de savoir ce qu'il est advenu de leurs proches portés disparus », explique-t-elle. Le rapport met aussi en évidence d'autres besoins administratifs, économiques, sociaux et psychologiques.

Faute de chiffres officiels ou de listes complètes des personnes disparues, le rapport s'attache à déterminer les conséquences de la disparition d'un être cher sur la vie quotidienne des familles à travers des entretiens avec plus de 300 familles de toutes les régions du pays.

« Il a fallu beaucoup de courage aux familles pour parler de leurs proches disparus et nous faire part de leurs problèmes. Nous tenons à remercier chaleureusement chaque famille de la confiance qu'elle nous a témoignée. Ce rapport est aussi un hommage à tous », précise Mme L'Eplattenier. « Les familles ont le droit de connaître le sort de leurs proches disparus, et le fait de ne pas obtenir cette information leur ôte toute chance de pouvoir mettre fin à leur angoisse.»

Le CICR espère que les recommandations formulées dans le rapport aideront les autorités libanaises et les organisations de la société civile à établir des priorités et à tout faire pour répondre de manière cohérente et coordonnée aux besoins des familles.

Le rapport ainsi que des informations sur d'autres activités du CICR au Liban sont disponibles sur le site Internet du CICR à l'adresse suivante : http://www.icrc.org/fre/where-we-work/middle-east/lebanon/index.jsp.

Informations complémentaires :
Samar el Kadi, CICR Beyrouth, tél. : +961 70 153 928
Basma Tabaja, CICR Beyrouth, tél. : +961 70 163 462