Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Guinée : plusieurs dizaines de blessés sont évacués vers l'hôpital de N'zérékoré

19-07-2013 Communiqué de presse 13/129

Conakry / Genève (CICR) – À la suite des affrontements intercommunautaires qui ont éclaté à N'zérékoré, en Guinée, des volontaires de la Croix-Rouge guinéenne et des membres du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont évacué plusieurs dizaines de blessés ainsi qu'une dizaine de morts vers l'hôpital régional de la ville et la morgue.

« Même si le calme est revenu depuis hier et qu'il n'y a plus d'affrontements, la situation humanitaire est sérieuse », explique Jean-Jacques Tshamala Mbuyi, chef de la délégation du CICR en Guinée. À bord de deux véhicules, deux équipes du CICR aidées de volontaires de la Croix-Rouge guinéenne sillonnent la ville pour ramasser les blessés et les corps. « Le personnel médical et les équipes qui transportent les blessés jusqu'à l'hôpital doivent être respectés pour pouvoir accomplir leur travail », rappelle M. Tshamala.

« Les blessés sont arrivés en si grand nombre que nous n’avions plus rien pour les soigner. Nous avons donc demandé au CICR sur place à N'zérékoré de nous fournir du matériel de perfusion, d'injection et des pansements pour pouvoir leur prodiguer les soins nécessaires », explique un responsable de l’hôpital de N'zérékoré.

Du matériel médical a été distribué à l'hôpital. À l'instar de cinq autres hôpitaux en Guinée, l’hôpital régional de N'zérékoré bénéficie, depuis 2007, d'un soutien du CICR en formation chirurgicale. Son personnel, qui a été formé à la prise en charge de blessés en cas d'afflux massif, a élaboré un plan d'urgence. Et samedi, une infirmière du CICR viendra renforcer l'équipe du CICR déjà en place à N'zérékoré.

 

Informations complémentaires :

Jean-Jacques Tshamala, CICR Conakry, tél. : +224 628 40 82 67 ou +224 631 40 82 67

Jean-Yves Clémenzo, CICR Genève, tél. : +41 22 730 22 71 ou +41 79 217 32 17