Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Népal : les familles ont le droit de savoir ce qu’il est advenu de leurs proches

30-08-2013 Communiqué de presse 144/13

Kathmandou (CICR/ Croix-Rouge du Népal) – Le 30 août, à l'occasion de la Journée internationale des personnes disparues, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge du Népal ont publié les noms de 1 360 personnes disparues au cours du conflit armé interne qui a déchiré le Népal durant dix ans (1996-2006).

La publication, mise à jour chaque année depuis 2007, sous le titre « Missing persons in Nepal : updated list - 2013 » (Personnes disparues au Népal : liste mise à jour - 2013), énumère les noms des personnes encore portées disparues et répertorie les noms de celles dont la mort est aujourd’hui confirmée ; les familles ont été informées, mais elles attendent toujours de savoir où leurs proches ont été enterrés.

Un documentaire, « Don’t go so far ! » (Ne va pas si loin !), a également été diffusé. Le film, en népalais, avec des sous-titres en anglais, capte les émotions des familles allant se recueillir sur les sépultures de leurs proches disparus il y a 11 ans. C’est là que les familles sont en mesure de rendre hommage à leurs morts et d’effectuer les derniers rites.

« L'objectif principal de « Personnes disparues au Népal : le droit de savoir » est de reconnaître la souffrance de 1 360 familles au Népal et d’attirer l'attention sur leur besoin - en fait leur droit - de savoir ce qu’il est advenu de leurs proches portés disparus », précise Jérôme Fontana, chef adjoint de la délégation du CICR à Katmandou. « Ne va pas si loin ! » illustre le parcours émotionnel des familles qui font le deuil de leurs proches. »

« La Croix-Rouge du Népal a participé dès le début à la publication des noms, à leur mise à jour et à l'enregistrement de la liste des personnes disparues, en étroite coopération avec le CICR », indique Dev Ratna Dhakhwa, secrétaire général de la Croix-Rouge du Népal. « Nous sommes en empathie avec les familles des personnes disparues qui souffrent et nous faisons tout notre possible pour soutenir cette cause humanitaire. »

La publication peut être consultée sur les sites Web du CICR et de la Croix-Rouge du Népal. Des exemplaires imprimés sont disponibles dans les bureaux des deux organisations au Népal. Le documentaire peut également être visionné et téléchargé sur le site Web du CICR.

La publication et le film ont été présentés à un millier de personnes lors de manifestations à travers le pays qui ont réuni notamment des familles de personnes disparues, des représentants du NEFAD « National Network of Families of Disappeared and Missing » (Réseau national népalais des familles des disparus), des responsables gouvernementaux, des organisations de défense des droits de l’homme, des organisations de la société civile, des médias, des membres des forces armées et des forces de sécurité et des volontaires de la Croix-Rouge.

En vertu du droit international humanitaire, les familles ont le droit d'être informées du sort de leurs proches disparus. Les autorités sont tenues de prendre toutes les mesures possibles pour tenir compte des personnes qui ont disparu, et de donner aux familles toutes les informations en leur possession.

Informations complémentaires :
Binod Kafle, CICR Kathmandou, tél.: +977 9841699068 ou +977 1 4285089
Dibya Raj Paudel, Croix-Rouge du Népal Katmandou, tél : +977 9841699068 ou +977 1 4285089