Page archivée: peut contenir des informations obsolètes
  • Envoyer
  • Imprimer

Afrique de l’ouest : des États examinent la mise en œuvre du droit international humanitaire

18-09-2013 Communiqué de presse 13/155

Abuja (CICR) – Un séminaire sur l'état de la mise en œuvre des traités de droit international humanitaire dans la législation nationale des États d'Afrique de l'Ouest s'ouvre aujourd'hui à Abuja (Nigéria).

Organisé conjointement par la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), ce séminaire de trois jours réunit des représentants de 15 États d’Afrique de l’Ouest pour examiner les progrès accomplis et les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des instruments du droit international humanitaire ratifiés par leur pays.

« À travers ce séminaire annuel, organisé en collaboration avec le CICR, la CEDEAO cherche à faciliter les échanges entre les États d'Afrique de l’Ouest et à améliorer leurs modalités de mise en œuvre des traités de droit humanitaire dans la région », a indiqué Mme Adrienne Diop, Commissaire de la CEDEAO chargée du développement humain et des questions de genre. « Cette année, nous examinerons aussi la question des groupes armés non étatiques et de leur respect du droit international humanitaire. »

Depuis 2002, le CICR et la CEDEAO coopèrent étroitement en matière de mise en œuvre du droit international humanitaire et de renforcement du respect de ses règles en Afrique de l’Ouest.

« Les civils sont encore trop souvent les premières victimes de la violence armée. En tant que gardien du droit international humanitaire ayant aussi pour mission de promouvoir cette branche du droit, le CICR encourage toute initiative visant à mieux protéger les civils dans les conflits armés et autres situations de violence », a précisé Yasmine Praz-Dessimoz, cheffe des opérations du CICR pour l'Afrique du Nord et de l’Ouest.

En plus de favoriser l'échange d'expériences et de bonnes pratiques, ce 11e séminaire annuel est l'occasion, pour les représentants des États de la CEDEAO, de s'informer sur les évolutions récentes du droit international humanitaire.

Le droit international humanitaire est un ensemble de règles qui, pour des raisons humanitaires, vise à atténuer les effets des conflits armés. Il protège les personnes qui ne participent pas ou plus aux hostilités et limite les moyens et méthodes de guerre. Les quatre Conventions de Genève de 1949 et leurs Protocoles additionnels constituent les principaux instruments du droit international humanitaire.

Informations complémentaires :
Alexandra Matijevic Mosimann, CICR Abuja, tél. : +234 9 461 96 13 ou +234 703 595 41 68
Wolde-Gabriel Saugeron, CICR Genève, tél. : +41 22 730 31 49 ou +41 79 536 64 05